webleads-tracker

 

L’Actu de la Data

Les principaux avantages d’un entrepôt de données Cloud

Les organisations privilégient un entrepôt de données Cloud par rapport à un entrepôt de données traditionnel, car il présente de nombreux avantages. Un entrepôt de données est un dispositif de stockage centralisé de données structurées. Ce type de stockage de bases de données est utilisé pour créer des rapports, analyser des données et bénéficier d’une veille économique.

Au lieu d’utiliser un entrepôt de données traditionnel hébergé dans l’entreprise, de nombreuses organisations décident d’économiser des ressources tout en gérant efficacement leurs besoins de stockage de données en utilisant un entrepôt de données hébergé dans le cloud. 
Voici les raisons pour lesquelles vous devriez adopter un entrepôt de données Cloud : 

1. Un entrepôt de données hébergé dans l’entreprise a une capacité de traitement des données qui est limitée en fonction des ressources et des systèmes disponibles. La limite atteinte, les entreprises doivent consacrer de nouveaux investissements dans la construction de systèmes complémentaires, ce qui peut aussi prendre beaucoup de temps. En revanche, un entrepôt de données Cloud peut stocker une quantité de données sans limite de nombre.

Un accès aux bases de données facilité, un choix divers d’options de stockage des données et des capacités de calcul optimisées, permettent de bénéficier d’informations commerciales plus pertinentes


2. À la différence d’un entrepôt de données traditionnel dont l’accès aux bases de données n’est possible qu’à partir d’endroits spécifiques, un entrepôt de données Cloud permet un accès aux données de n’importe où et à tout moment.


3. La mise à niveau d’un entrepôt de données traditionnel exige d’investir du temps et un budget substantiel. Un entrepôt de données Cloud peut rapidement répondre à vos nouveaux besoins de stockage par une seule légère augmentation de vos coûts d’abonnement. 

4. Un entrepôt de données Cloud n’exigeant la mise en place d’aucun matériel sur site, il suffit en effet de la seule inscription sur la plateforme Cloud, pour bénéficier de ses fonctionnalités et ses solutions intégrées.

Les organisations ont à disposition des solutions de traitement des données pour aller au-delà de la collecte et du stockage des données.


5. Un accès aux bases de données facilité, un choix divers d’options de stockage des données et des capacités de calcul optimisées, permettent de bénéficier d’informations commerciales plus pertinentes. Un entrepôt de données Cloud offre des possibilités de gestion de traitement parallèle, améliorant ainsi sensiblement le traitement des demandes d’analyse.


6. Les fournisseurs d’entrepôt de données Cloud offrent des solutions dotées d’une interface utilisateur dynamique et facile d’utilisation pour les ingénieurs, les développeurs et les analystes. Chaque utilisateur peut accéder instantanément aux données dont il a besoin. Les organisations ont également à disposition des solutions de traitement des données pour aller au-delà de la collecte et du stockage des données. Elles peuvent en effet vous aider à la création d’un pipeline de données sans aucun codage grâce à des fonctionnalités telles que des intégrations préconstruites, des dashboards personnalisés et l’automatisation. 

7. Avec les entrepôts de données hébergés dans l’entreprise, la qualité de votre serveur et de vos logiciels, ainsi que de vos ingénieurs, détermine sa disponibilité. Un serveur obsolète ou surchargé provoquera des temps d’interruption, et les ingénieurs se retrouveront avec des données périmées ou inutilisables. En revanche, la grande majorité des hébergeurs d’entrepôt de données Cloud offre une garantie de fonctionnement de quasi 100 %. Les meilleurs d’entre eux offrent aussi un support client 24 heures/24 et 7 jours/7. 

Augmentez votre taux de conversion avec un formulaire de collecte d’e-mail !

Le formulaire de collecte d’e-mail est un moyen efficace pour l’organisation souhaitant convertir les visiteurs de son site en clients. Il permet à l’entreprise d’obtenir des informations précieuses sur leurs prospects/clients et de les intégrer à sa base de données. Mais comment exploiter les formulaires de collecte d’e-mail pour augmenter vos conversions et vous aider à atteindre vos objectifs ?

La définition d’objectifs précis

Avant de procéder à l’utilisation d’un formulaire de collecte d’e-mail pour augmenter votre taux de conversion, vous devez définir des objectifs précis. Souhaitez-vous augmenter le nombre de leads ? Ou souhaitez-vous optimiser votre taux de conversion ? La définition d’objectifs spécifiques vous aidera à déterminer comment optimiser votre stratégie.

L’utilisation d’un formulaire de collecte d’e-mail adapté

Une fois vos objectifs fixés, vous devez adopter le type de formulaire de collecte d’e-mail qui sera le plus adapté à vos besoins. Vous avez en effet le choix entre plusieurs types de formulaire de collecte d’e-mail : des formulaires d’infolettre, de téléchargement et d’inscription. Vous devrez choisir le type de formulaire le plus approprié.

Les solutions de marketing automatisé peuvent également vous aider à optimiser votre taux de conversion en vous permettant une segmentation de vos bases de données et un ciblage de votre audience

Veillez à l’accessibilité de votre formulaire

Une fois votre choix effectué, vous devez veiller à ce que votre formulaire soit aisément accessible. Il devra se situer dans un endroit visible et facilement accessible sur votre site Web. Vous devez également rendre votre formulaire « responsive » pour les appareils mobiles afin que vos visiteurs puissent le visualiser et le remplir facilement.

Optimisez le contenu de votre formulaire

Lors de la création de votre formulaire, rendez le aussi simple et concis que possible. Ne demandez pas trop d’informations à vos visiteurs, au risque de les décourager à remplir le formulaire. Vérifiez bien que les informations que vous sollicitez sont pertinentes et nécessaires à l’atteinte de votre objectif.

Incluez des appels à l’action clairs

Les appels à l’action peuvent être des mots ou phrases censés encourager vos visiteurs à remplir le formulaire. Ces appels à l’action doivent être suffisamment précis et visibles pour que vos visiteurs sachent ce qu’ils doivent faire.

Utilisez des solutions de marketing automatisé

Les solutions de marketing automatisé peuvent également vous aider à optimiser votre taux de conversion en vous permettant une segmentation de vos bases de données et un ciblage de votre audience. Vous pouvez également utiliser des solutions de marketing automatisé pour adresser des e-mails à vos prospects/clients. Ces e-mails peuvent fournir à leurs destinataires des informations sur vos nouvelles offres, vos offres promotionnelles et des liens vers votre site Web.

Vous devez également adopter une solution de marketing automatisé pour un meilleur ciblage de vos prospects/clients et mesurer votre stratégie pour vous assurer qu’elle fonctionne.

Mesurez, analysez et améliorez

Afin de vérifier que votre stratégie est efficace pour l’atteinte de vos objectifs, mesurez et analysez les performances de votre formulaire de collecte d’email. Utilisez des solutions de suivi et d’analyse comme Google Analytics. Ces solutions vous permettront de comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, un passage obligé pour l’amélioration de votre stratégie et de votre taux de conversion.

Conclusion

Le formulaire de collecte d’e-mail peut donc être un vecteur puissant d’amélioration de votre taux de conversion. Mais pour en tirer tous les bénéfices, vous devez définir des objectifs précis, choisir le bon type de formulaire de collecte d’e-mail, veiller à son accessibilité. Vous devez également adopter une solution de marketing automatisé pour un meilleur ciblage de vos prospects/clients et mesurer votre stratégie pour vous assurer qu’elle fonctionne.

La démocratisation des données : chantier en cours

Pour valoriser la donnée, le bénéfice des compétences ad hoc et d’une infrastructure data appropriée n’est pas suffisant. Il faut également faire évoluer la culture et l’organisation de l’entreprise pour l’orienter autour de la donnée. Cette évolution est un chantier qui n’est pas aisé. Résultat, seules 20% des entreprises françaises exploitent réellement la donnée comme un levier de croissance.

L’institut de sondage Odoxa vient de réaliser une enquête sur les pratiques liées à l’utilisation des données dans les entreprises hexagonales.

Ce sondage révèle que la plupart des chefs d’entreprise sont convaincus que les données sont importantes : les 3/4 d’entre eux sont également conscients que la donnée est essentielle pour prendre des décisions pertinentes. 84% considèrent la donnée comme un axe de développement important, 40% en font même une priorité. Néanmoins, seulement un peu plus de 20% démocratisent leurs bases de données et peuvent être considérées comme orientées autour de la donnée.

70% des sondés affirment que leurs prises de décision sont encore basées sur leurs perceptions et leur propre expérience, contre seulement 20% qui prennent leurs décisions suite à des analyses de données.

Ce sondage réalisé auprès de 540 dirigeants d’entreprises françaises de 50 salarié(e)s et plus, révèle que la problématique n’est pas technologique : en effet 80% affirment que leur entreprise dispose des dispositifs ad hoc pour rendre ses données accessibles et faciliter leur utilisation. En ce qui concerne les compétences, 70% des entreprises déclarent également avoir intégré les fonctions de gouvernance des données, de gestion des accès et 66% avoir insufflé une culture de la donnée.

Pour autant, 70% des sondés affirment que leurs prises de décision sont encore basées sur leurs perceptions et leur propre expérience, contre seulement 20% qui prennent leurs décisions suite à des analyses de données.

Pour 80% des dirigeants de ces entreprises, les décisions prises consécutivement aux analyses de données sont prises en comité de direction ou par la direction générale.

Par ailleurs, seulement 1/3 des entreprises sondées ont mis en œuvre une stratégie de partage systématique des données nécessaires aux salarié(e)s pour remplir leur mission. Néanmoins, pour 50% des décideurs, certaines données sont trop confidentielles pour être partagées.

Quant au partage de données avec les partenaires ou les clients, moins de 50% des entreprises l’envisage ou la pratique. Cela n’a pas beaucoup évolué depuis 2018, puisqu’un rapport publié par la Commission Européenne révélait à l’époque que seules 39% des organisations questionnées déclaraient partager des données avec d’autres organisations (B2B).

La taille de l’entreprise ainsi que le domaine d’activité influent aussi sur la façon dont la valeur de la donnée est perçue. Ainsi, le domaine des services est plus particulièrement convaincu de l’importance de la donnée en matière de transformation digitale : 9 décideurs sur 10 considèrent en effet que les données jouent un rôle de premier plan dans le cadre d’une transformation digitale de l’entreprise contre 8 sur 10 pour la moyenne nationale.

Les entreprises de plus de 5000 salarié(e)s sont particulièrement sensibles aux enjeux de la donnée : 85% de leurs dirigeants estiment en effet que la prise en compte des données fait gagner en transparence vis-à-vis des parties prenantes internes et externes.

Pour autant, pour 80% des dirigeants de ces entreprises, les décisions prises consécutivement aux analyses de données sont prises en comité de direction ou par la direction générale. C’est donc peu dire que la démocratisation des données a encore un long chemin avant de devenir totalement effective, y compris dans les entreprises ouvertes au partage.

Achat d’une base de données entreprises : un investissement à forte valeur ajoutée

Vous êtes à la tête d’une entreprise et vous souhaitez optimiser son développement, la rendre plus rentable ? Alors vous devez vous doter d’un fichier entreprises ! Cet investissement en matière de marketing vous permettra d’accroître la visibilité de votre activité.

Les fichiers de prospection d’entreprise sont des outils indispensables aux entreprises qui souhaitent développer leurs ventes. Ces bases de données fournissent des informations précises et actualisées sur les prospects et leurs activités, permettant ainsi aux entreprises un meilleur ciblage de leurs prospects et l’augmentation de leurs ventes. Elles comportent généralement un ensemble de données sur les organisations, leurs produits/services, les coordonnées de leurs contacts, leurs activités et leurs historiques. Ces bases de données sont actualisées régulièrement offrant ainsi exactitude et précision des informations. Les entreprises peuvent grâce à ces informations cibler les entreprises qui sont les plus susceptibles d’être intéressées par l’acquisition de leurs produits/services. Voici quelques informations sur les fichiers entreprises.

Ces plateformes peuvent vous proposer des services complémentaires tels que le traitement de données, l’analyse des profils des clients et le ciblage des prospects.

Qu’est-ce qui compose un fichier entreprise ?

Un fichier entreprise est une base de données contenant des données informatives spécifiques à une organisation. Il regroupe en général les coordonnées nominatives, téléphoniques et postales des prospects, leurs adresses e-mails, etc. Ces données informatives sont collectées par des sociétés spécialisées auprès des entreprises elles-mêmes.

Quels sont les avantages d’utilisation d’un fichier entreprise ?

Utiliser un fichier entreprise offre de nombreux avantages. Le premier d’entre eux est de bénéficier d’informations qualifiées vous permettant d’identifier des prospects susceptibles d’être intéressés par votre produit/service. Mais aussi, cela vous permettra de contacter un grand nombre d’organisations sans trop investir dans la communication. Enfin, l’exploitation d’un fichier entreprise est économique et rapide, vous faisant donc économiser du temps et des ressources.

Comment acquérir des fichiers entreprises ?

Il existe plusieurs solutions pour bénéficier des fichiers entreprises. La solution la plus simple est de vous adresser directement à des fournisseurs spécialisés. Vous pouvez aussi utiliser des plateformes mettant en relation des organisations indépendantes. Ces plateformes peuvent vous proposer des services complémentaires tels que le traitement de données, l’analyse des profils des clients et le ciblage des prospects.

Comment exploiter les bases de données entreprises ?

Vous avez acquis une base de données entreprises et vous souhaitez maintenant l’exploiter. Pour cela, plusieurs approches sont possibles. Vous pouvez adresser des e-mails promotionnels personnalisés à chaque organisation ciblée, tenter de joindre téléphoniquement les prospects ou procéder à l’organisation d’événements susceptibles d’attirer l’attention des organisations sur votre marque. Vous pouvez également créer une campagne de publicité en ligne ciblée.

Mais aussi, n’oubliez pas que pour bénéficier au maximum de l’exploitation de votre base de données entreprises, vous devez bien la segmenter.

Quelques recommandations pour bien exploiter les fichiers entreprises

• Tenez compte du contexte : vérifiez si le secteur d’activité et le type d’organisations ciblées correspondent à votre produit/service.

• Personnalisez votre message : veillez à l’adaptation de votre message en fonction des besoins spécifiques de votre audience cible.

• Maintenez le contact : essayez d’entretenir une relation régulière avec les prospects pour les fidéliser et les convertir en clients.

• Actualisez régulièrement vos données : veillez à toujours disposer des données informatives les plus récentes afin d’éviter des erreurs de mailing.

Mais aussi, n’oubliez pas que pour bénéficier au maximum de l’exploitation de votre base de données entreprises, vous devez bien la segmenter.

L’omnicanalité : la clé d’un service de qualité et sur-mesure

La stratégie de fidélisation des clients est aussi primordiale que celle visant à les acquérir et /ou les convertir. Une seule communication mal calibrée peut affecter négativement et durablement le lien entre le client et la marque. Une stratégie efficace de service client peut au contraire renforcer ce rapport et booster la proximité entre cette dernière et son audience.

Le service client vise à offrir un service de qualité et sur-mesure à chacun des points de contacts entre la marque et le prospect/client. Le service client consacre une attention particulière à la relation qu’il entretient avec le client pour améliorer son expérience.

Lieu de vente physique, adresse de messagerie ou formulaire de contact sur le site de la marque, … En 2023, il existe un énorme potentiel d’interactions possibles entre les clients et une marque

Avant-vente, assistance après-vente, maintenance : une attention spécifique est apportée à l’échange et à la réponse proposée au client. 

Lieu de vente physique, adresse de messagerie ou formulaire de contact sur le site de la marque, FAQ, chatbot, hotline, réseaux sociaux, etc. : en 2023, il existe un énorme potentiel d’interactions possibles entre les prospects/clients et une marque. Ces canaux de communication divers permettent au client de conserver un lien avec la marque de façon quasi-instantanée et d’utiliser tel ou tel canal en fonction du moment de la journée, de la raison et de l’urgence de sa sollicitation. 

Ce qui est également important, c’est que les prospects/clients devenus de plus en plus exigeants, s’attendent aujourd’hui à vivre une expérience fluide et unifiée sur l’ensemble des canaux qu’ils peuvent utiliser.

Ainsi, l’un des principaux critères de performance d’une stratégie de service client est de mettre en œuvre un dispositif omnicanal efficace. Récupérer, traiter et unifier des données provenant des différentes interactions du client avec la marque sur tous les canaux mis à sa disposition fournit à la marque le bénéfice d’une vision globale des attentes et des comportements du client. Ces données précieuses et informatives sur le client permettent de communiquer avec lui en s’appuyant sur la globalité de l’historique de ses échanges avec la marque, quel que soit le canal de communication employé. Et cela avec comme objectif final de lui proposer une réponse plus pertinente et adaptée à son besoin. 

Ce qui est également important, c’est que les prospects/clients devenus de plus en plus exigeants, s’attendent aujourd’hui à vivre une expérience fluide et unifiée sur l’ensemble des canaux qu’ils peuvent utiliser. Par exemple, dans le métro, le client utilisera plus volontiers une application sur son téléphone mobile pour communiquer avec la marque alors que sur son lieu de travail, il privilégiera l’utilisation de son ordinateur en se rendant sur le site web de la marque, en bénéficiant de la même expérience client. La marque de son côté doit veiller à tout mettre en œuvre pour offrir au client des réponses rapides à ses demandes afin que ce dernier se sente reconnu et pris en considération, et ce quel que soit le canal employé. La marque pourra alors réellement se différencier de la concurrence.

Pour conclure, l’omnicanalité optimise fortement l’expérience multicanale déjà effective depuis de nombreuses années. En effet, cette dernière n’offrait pas un suivi des besoins clients 100 % performant, car chaque canal fonctionnait de manière autonome. L’intérêt de l’omnicanalité, c’est que les points d’interactions sont liés entre eux, ce qui a pour conséquence une perception homogène de la marque par le client, indépendamment de son itinéraire emprunté.

Une évolution de Google Analytics programmée pour 2023

Google, le géant californien de la Tech n’a pas toujours été sans reproche en matière de protection des données et la sanction infligée par la CNIL en janvier 2022, afférente au fonctionnement de Google Analytics, l’atteste. Aujourd’hui, en guise de réaction, et comme annoncé il y a déjà quelques mois, Google Analytics poursuit son évolution, sa version upgradée sera effective en 2023. Qu’est ce qui va changer ? Comment procéder pour ne pas perdre ses bases de données ? Voici quelques explications.

Une décision de la CNIL qui a fait office de tremblement de terre dans le monde de l’Internet.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a en effet, pendant l’année 2022, considéré que Google Analytics était en conformité avec le RGPD que dans un certain cas d’utilisation.

Le rassemblement des données collectées à la fois via leur site internet et via leur application, sera possible. Cette évolution de la solution permettra une analyse des données plus exhaustives.

Cette nouvelle avait fait l’effet d’une bombe puisque Google Analytics est la solution d’analyse de données la plus employée par les gestionnaires de sites pour connaitre et analyser le trafic.

Déclaration directement consécutive à cette sanction de la CNIL, Google avait alors annoncé qu’en 2023, la version actuelle de Google Analytic cédera sa place à une nouvelle, totalement respectueuse du RGPD.

Une évolution de Google Analytics programmée pour 2023

La version vieillissante GA3 de Google Analytics et les sanctions de la CNIL ayant freiné son exploitation en France, Google présente donc une nouvelle version de sa solution d’analyse :  GA4.

GA4 permettra de transmettre beaucoup plus facilement des données entre les plateformes Google et facilitera ainsi l’analyse des données sur des plateformes comme Google Ads

Concrètement, plusieurs changements sont prévus

Pour les utilisateurs, quelques grandes modifications seront à prendre en compte dans la nouvelle version de Google Analytics :

  1. Pour les organisations exploitant un site web et une application mobile pour smartphone et tablette, le rassemblement des données collectées à la fois via leur site internet et via leur application, sera possible. Cette évolution de la solution permettra une analyse des données plus exhaustives.
  2. Bien entendu, la version GA4 de la solution est conçue pour être en parfaite conformité avec le RGPD. Parmi les évolutions, entre autres, la conservation des adresses IP des utilisateurs ne sera plus de mise et les cookies tiers ne seront plus appliqués.
  3. Le fonctionnement de cette version 2023 se basera désormais sur les évènements, à la notable différence de la version actuelle basée sur des modèles de données.
  4. GA4 permettra de transmettre beaucoup plus facilement des données entre les plateformes Google et facilitera ainsi l’analyse des données sur des plateformes comme Google Ads, permettant une analyse plus pertinente des campagnes publicitaires.

La migration des bases de données entre GA3 et GA4 s’effectue-t-elle de façon automatique ?

Non, la migration des données entre les deux versions ne pourra se faire automatiquement, les utilisateurs devront transférer eux-mêmes leurs données.

Les dates annoncées par Google sont les suivantes :

  • 01/07/2023 : les données intégrées à GA3 ne seront plus traitées
  • Entre le 01/07 et le 31/12/2023 : la conservation des données sera garantie sur la plateforme GA3
  • 31/12/2023 : la suppression de toutes les données non transférées de GA3 vers GA4 sera effective

Quelles sont les actions à mener par les utilisateurs ?

  1. L’installation du GA4
  2. La connexion à son compte
  3. Le transfert de toutes les données de GA3 vers GA4 avant le 31/12/2023

Comment vos données peuvent-elles être génératrices de chiffre d’affaires ?

Les données font aujourd’hui partie intégrante des actifs de l’entreprise, et leur exploitation n’est plus réservée qu’aux seules grandes organisations. De nombreux dispositifs logiciels ont été développés pour vous permettre d’en extraire la richesse. Mais, le challenge à relever réside surtout dans la collecte et l’organisation de vos bases de données pour qu’elles vous fournissent les bonnes réponses.

La stratégie ad hoc pour visualiser la globalité de vos données

L’analyse des données d’entreprise est l’un des sésames nécessaires au développement de votre organisation. Bien gérer votre tableau de bord de données vous permettra de mettre en pratique des actions créatrices de valeur commerciale.

Ces pratiques sont :

– La définition des objectifs de votre organisation pour l’établissement d’une feuille de route stratégique. À cette étape, vous déciderez quelles sont les données à recouper et analyser ;

– La création d’une gouvernance des données proactive et puissante au sein de de votre organisation ;

Une meilleure compréhension et assimilation des informations : La compréhension et le traitement de vos données seront optimisés grâce à leur analyse

La compréhension du comportement des prospects/clients

L’analyse du comportement de vos prospects/clients est une étape indispensable pour le pilotage de votre stratégie. À partir de cette analyse, votre organisation bénéficiera d’informations que vous pourrez exploiter pour une augmentation sensible de sa productivité et de ses performances. Vous pourrez également peaufiner vos stratégies commerciales grâce aux analyses de data-visualisation suivantes :

– Analyse prédictive : votre organisation pourra bénéficier des informations nécessaires à l’anticipation de ce qui pourrait se passer dans un avenir proche ;

– Analyse descriptive : pour une meilleure compréhension de l’historique passé ;

– Analyse prescriptive : votre organisation pourra initier des actions par anticipation pour atteindre ses objectifs de production.

Diverses solutions de visualisation des données sont disponibles sur le marché pour s’adapter à votre niveau d’analyse de données

Avantage de la visualisation des données

Quels sont les bénéfices de l’exploitation de données ?

– Une meilleure compréhension et assimilation des informations : La compréhension et le traitement de vos données seront optimisés grâce à leur analyse ;

– Un gain de temps : Avec vos tableaux de bord, vous pourrez analyser une grande quantité de données informatives en quelques secondes ;

– Une aide à la prise de décision : Le bénéfice d’informations claires vous permettra une identification de vos forces et faiblesses pour optimiser votre stratégie ;

– Une augmentation de la réactivité : Vous pourrez évaluer des situations plus facilement. Votre organisation gagnera en réactivité face aux changements et sera donc en plus grande capacité de saisir de nouvelles opportunités ;

– L’interaction avec les données : Vous pourrez aller plus loin dans la découverte des données que vous avez à disposition.

Monétisation des datas

La monétisation des datas est une nouvelle source de revenus créée à partir des données. Aujourd’hui, chaque donnée peut être valorisée et monétisée. 

Vous pouvez monétiser vos données de deux manières :

– Vous pouvez vendre certaines de vos données en direct ou en faisant appel à un tiers ;

– Vous pouvez échanger vos datas avec d’autres détenteurs de datas ;

Diverses solutions de visualisation des données sont disponibles sur le marché pour s’adapter à votre niveau d’analyse de données. Pour effectuer votre choix, vous devrez prendre en compte plusieurs éléments : une localisation des serveurs respectant le RGPD, une solution simple et intuitive, une gestion possible de plusieurs ensembles de données, une fonctionnalité de création de graphiques, une tarification correcte et une assistance client de qualité.

Le management et la monétisation des données sont assurément l’avenir de votre organisation.

Comment se protéger des cyber-attaques ?

L’avènement des technologies de l’information et de l’informatique les plus novatrices a été un véritable booster de croissance pour les organisations. Pour autant de nouveaux risques liés au développement de ces technologies sont apparus, et la cyber-sécurité s’avère aujourd’hui un enjeu stratégique pour la plupart des entreprises. 

En 2023, il est donc très important pour les organisations de prendre en compte très sérieusement ces nouveaux risques cyber, et de mettre en place des dispositifs pour s’en prémunir, pour y faire face et se relever en cas d’attaque.

De lourds impacts sur les infrastructures techniques des organisations jusqu’à la perte de secrets d’entreprise en passant par la divulgation de bases de données client.

Les cyberattaques peuvent revêtir diverses formes.

L’actualité est malheureusement truffée d’exemples de graves conséquences de cyber-attaques, en France comme à l’étranger. En 2007, l’Estonie a ainsi vécu une paralysie de ses infrastructures suite une attaque provenant de l’étranger, des hôpitaux se sont vus demandés des rançons, et dernièrement notre région Guadeloupe a subi une attaque massive. Si ces attaques peuvent se traduire par des demandes de rançons, elles peuvent aussi prendre la forme de destruction des infrastructures, ou de vol de bases de données stratégiques. 

Les motifs de ces attaques peuvent être politiques, crapuleux. Dans un contexte de guerre économique, les organisations doivent absolument prendre conscience que si le web est fournisseur d’opportunité de développement, l’utiliser comporte malheureusement des risques aux conséquences potentiellement dévastatrices : de lourds impacts sur les infrastructures techniques des organisations jusqu’alors la perte de secrets d’entreprise en passant par la divulgation de bases de données client.

Des raisons d’attaquer diverses, mais aussi des formes variées…

Les raisons de lancement d’une cyber-attaques sont diverses, mais leur plus grande dangerosité vient du nombre de formes différentes qu’elles peuvent revêtir. La plus populaire et courante est bien entendu l’hameçonnage via des e-mails adressés aux collaborateurs de l’entreprise, ou phishing, mais d’autres formes de cyber-attaques sont aussi possibles comme l’envoi de requêtes en masse sur les sites web ciblés pour les saturer.

Il est également souhaitable de prendre des mesures qui vont de soi, comme par exemple vérifier le bon niveau de sécurité des serveurs sur lesquels vos bases de données sont stockées, et en les répartissant à bon escient. 

Pour autant, la réussite de ces cyber-attaques a une source commune : dans l’immense majorité des cas, ces cyber-attaques fonctionnent et atteignent leurs objectifs à la suite d’erreurs d’origine humaine, des acteurs de l’entreprise n’ayant pas été suffisamment vigilants.

Comment se protéger des cyber-attaques ?

Tout d’abord, former et sensibiliser ses salarié(e)s est devenu absolument nécessaire pour diminuer au maximum les chances de succès des cyber-attaques. Parallèlement, des dispositifs de protection peuvent être déployés, de manière statique ou proactive, testant les capacités de réponse ou de défense des infrastructures informatiques des organisations. Il est également souhaitable de prendre des mesures qui vont de soi, comme par exemple vérifier le bon niveau de sécurité des serveurs sur lesquels vos bases de données sont stockées, et en les répartissant à bon escient. 

Pour autant, les organisations doivent aussi être en capacité de réaction, une fois qu’elles ont subi une cyber-attaque. Ainsi, parallèlement aux démarches légales à effectuer il est possible de recourir à des services de continuité d’activité. Ces derniers, que proposent certains prestataires, consistent à la sauvegarde de vos données, à leur réinstallation et à un redémarrage rapide de l’activité après avoir nettoyé les fichiers de tous malwares.

Comment utiliser une plateforme de gestion des données de manière efficace ?

Une plateforme de gestion des données a pour fonction de collecter des données issues de diverses sources telles que les analyses Web, les médias sociaux, les réseaux publicitaires, les bases de données clients et les sources hors ligne.

L’organisation de ces données s’effectue ensuite en profils basés sur certains critères démographiques comme l’âge ou le sexe, lesquels pourront être segmentés en groupes selon des caractéristiques communes telles que les centres d’intérêt ou les comportements d’achat.

En plus d’apporter une aide aux organisations pour le ciblage des bonnes audiences avec les bons messages, une DMP peut également les aider dans la gestion de leurs données.

Une fois que la collecte et l’organisation des données sont effectuées, les données peuvent servir au ciblage des campagnes publicitaires. Par exemple, les annonceurs peuvent utiliser la plateforme de gestion des données pour procéder à l’identification des prospects/clients potentiels, susceptibles d’être intéressés par leurs produits/services et les cibler avec des annonces publicitaires personnalisées. Une plateforme de gestion des données (DMP) offre aussi aux entreprises des possibilités de suivi de leurs campagnes en temps réel et d’ajustement de leurs stratégies en conséquence.

Les organisations peuvent gagner du temps et de l’argent tout en bénéficiant d’informations précieuses sur les préférences et les comportements de leurs prospects/clients.

En plus d’apporter une aide aux organisations pour le ciblage des bonnes audiences avec les bons messages, une DMP peut également les aider dans la gestion de leurs données par l’automatisation des tâches telles que la collecte, l’organisation, l’analyse et le reporting des tendances des données.

En adoptant l’usage de cette technologie, les organisations peuvent gagner du temps et de l’argent tout en bénéficiant d’informations précieuses sur les préférences et les comportements de leurs prospects/clients.

Comment exploiter une DMP de manière efficace ?

Pour exploiter efficacement une plateforme de gestion des données, une organisation et une compréhension ad hoc du système sont nécessaires. Voici quelques recommandations pour y parvenir :

1. Définir une véritable stratégie en matière de données : Constituez un plan pour garantir la fiabilité des données et leur sécurité, ainsi que leur conformité avec les réglementations en vigueur. Cela implique la mise en place des process qui encadrent l’utilisation des données et la création des politiques qui régissent comment elles sont stockées, accessibles et utilisées.

2. Utiliser des solutions d’automatisation : L’automatisation de certaines tâches minimise de fait les erreurs manuelles et libère des ressources pour des tâches plus importantes. Cela inclut l’utilisation de solutions d’automatisation telles que des robots pour le traitement des données, la fourniture automatisée de rapports ou le déclenchement d’actions spécifiques lorsque certaines conditions sont remplies.

3. Mettez en place des dispositifs de sécurité : Veillez à ce que vos données soient protégées contre toute intrusion non autorisée ou toute utilisation abusive en mettant en place des dispositifs de sécurité tels que des process d’authentification des utilisateurs et des protocoles de cryptage.

4. Veillez à contrôler la qualité des données : Effectuez un contrôle permanent de la qualité des données de votre système pour être certain qu’elles restent fiables et à jour. Procédez donc à des vérifications régulières des enregistrements en double, des valeurs manquantes ou incorrectes, ou des informations périmées.

5. Analysez de manière régulière les données : Procédez à une analyse régulière de vos données afin de repérer les tendances ou les modèles qui peuvent être utilisés pour un éclairage des décisions à prendre concernant le développement ou l’amélioration des produits/services à la clientèle.

Comment les entreprises de l’UE peuvent-elles sauvegarder leur souveraineté numérique ?

Le contexte économique et politique d’aujourd’hui, pour le moins incertain, engage les organisations et chaque nation à tenter au maximum de conserver leur souveraineté en matière de données. Voici quelques recommandations pour y arriver. 


De fait les organisations de l’Union Européenne sont en grande partie dépendantes des technologies étrangères. Résultat, aucune ne fait partie des vingt premières marques technologiques mondiales, et un peu plus de 90 % des données du monde occidental sont gérées par des entités contrôlées par les États-Unis.

Par exemple, les autorités de surveillance US peuvent solliciter un accès direct aux fournisseurs de services, ce qui autorise ainsi le transfert des données personnelles des citoyens de l’UE aux USA, sans respecter les règles de confidentialité imposées par le RGPD. Pour autant, en février 2022, l’Union Européenne, par la CNIL, jugeait illégaux les transferts de données de Google Analytics.

Comment les organisations de l’UE peuvent-elles sauvegarder leur souveraineté numérique ?

Pour le RGPD, le transfert des bases de données contenants des données personnelles de citoyens de l’Union Européenne vers des pays ne garantissant pas une protection ad hoc est impossible. Ainsi, aux USA, aucune loi fédérale ne protégeant les données, et une trop grande souplesse des lois sur la protection de la vie privée par rapport au RGPD, en font une zone à éviter. Qui plus est, les autorités de surveillance américaines peuvent avoir accès à toute base de données (contenant, par exemple, des informations personnelles sur des citoyens de l’UE) détenue par une organisation d’outre Atlantique, quel que soit l’emplacement du serveur. C’est la raison pour laquelle le Privacy Shield s’est soldé par un échec. 

Rendre obligatoire pour les organisations de l’UE un choix de solution technologique européenne et d’hébergement local de leurs données.

La solution pour l’Europe pourrait être d’écarter par voie réglementaire, les grandes organisations US, et de rendre obligatoire pour les organisations de l’UE un choix de solution technologique européenne et d’hébergement local de leurs données. Mais l’obtention d’une souveraineté numérique est loin d’être gagnée, le Web et la circulation des données n’ayant en effet aucune frontière.

Depuis 2020, l’Europe a lancé son propre projet de cloud souverain appelé Gaia-X, pour concurrencer AWS / Azure / Google Cloud. Ce projet s’est malheureusement rapidement essoufflé, par manque d’objectifs clairs et une ambition politique trop importante.

D’autres perspectives positives sont heureusement en vue. En effet, la présidence française de l’UE en 2022 a prôné un renforcement de la sécurité du cyber espace, l’attirance d’investissements et de talents étrangers pour la création d’organisations de dimension mondiale, un encouragement de normes libres et ouvertes et des conditions de concurrence équitables aux organisations sur le marché unique numérique.

Inciter plutôt que menacer, voici la nouvelle stratégie, à moyen terme, pour renforcer le secteur technologique de l’UE. 

Trouver un nouvel accord entre l’Union Européenne et les USA

L’autre perspective possible est de parvenir à trouver un terrain d’entente entre l’Union Européenne et les USA sur le transfert de données, comme évoqué en mars dernier lors d’une conférence de presse conjointe du Président US et du Président de la Commission européenne.

Aujourd’hui, seul un accord d’intention a été signé entre les deux dirigeants politiques. Le projet devrait être finalisé courant 2023 et entrer en vigueur dans plus longtemps encore…