webleads-tracker

 

FAQ

FAQ

Que proposez-vous en cas de réponses multiples ?

Notre web-service vous transmet les différentes possibilités (à faire apparaître dans une boîte de dialogue) pour que l’utilsateur puisse en un clic, valider son choix et remplir le formulaire des informations qualifiantes et descriptives attendues (adresse complète, téléphone, code SIRET, activité NAF, importance salariale, numéro de TVA intracommunautaire…)

Un web-service, pour quoi faire ?

Le principe du web-service est d’interroger notre référentiel btob, par un jeu d’échange de données (flux xml) entre votre application (CRM, ERP, site web…) et notre système d’information pour alimenter, en temps réel, vos bases en données fiables, complètes et qualifiés… et en facilitant la vie des utilisateurs (commerciaux, marketing ou prospects).

Comment tester votre web-service ?

Rien de plus simple.

Rendez vous directement sur le formulaire de contact de ce site et testez l’auto-remplissage des champs.​

Pouvons-nous rechercher un établissement par les noms des décideurs et dirigeants ?

Pour élargir le champ des possibles et vous permettre de retrouver à coup sûr vos établissements cibles, nous avons rajouté la recherche des établissements via les noms des décideurs et dirigeants. Cette nouvelle fonctionnalité est soumise à une ouverture de droit optionnelle. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

SirWebAnnuaire et SirWebServices : quelles différences ?

SirWebAnnuaire et SirWebServices sont-ils des “annuaires d’entreprises” type PagesJaunes ? Si oui, quelle est leur valeur ajoutée ? Hormis le mode d’interrogation, peut-on les différencier fonctionnellement ?

La première différence essentielle réside dans le référentiel sollicité : ici nous interrogeons la base SIRENE de l’INSEE valorisée par SmartData for Lead, qui recense l’exhaustivité du tissu économique français, soit plus de 19 M d’adresses (y.c. les cessations), suivons les déménagements… et affichons de larges informations qualifiantes et descriptives sur les établissements trouvés. Les PagesJaunes concernent quant à elle “seulement” les abonnés au téléphone qui souhaitent apparaître dans un tel annuaire.

Avec SirWebServices, nous proposons des flux xml via un web-service pour alimenter, en temps réel, les formulaires web et CRM de nos clients annonceurs. ​

Pouvons-nous faire des recherches sur les enseignes ?

Les enseignes et marques commerciales sont-elles renseignées en base ? Lorsque nous lançons une recherche sur la raison sociale, quelle est le périmètre de la désignation proposée ?
Actuellement l’outil recherche distinctement dans chaque volet (raison sociale (ou nom de l’entreprise), l’enseigne, le nom de l’établissement et le sigle). Nous étudions, pour une prochaine version, une recherche sur un volet virtuel concaténé permettant d’optimiser la recherche sur la dénomination des établissements.​

Quelles sont les limites pour rechercher sur les téléphones ?

​Les numéros de téléphone proviennent-ils de l’Insee ? Pouvons-nous rechercher sur la racine du numéro ?
Vous pouvez rechercher sur les 6, 8 ou 10 premiers chiffres des téléphones (et fax). Les numéros sont à saisir en caractères numériques uniquement, sans point ni espace. Vous pouvez lancer les recherches en saisissant jusqu’à 4 numéros simultanément en les séparant par des virgules. Le référentiel TELFAX de SmartData for Lead compile les derniers numéros de téléphone renseignés sur chaque SIRET (actifs et inactifs).

Comment faire une recherche directement sur les DOM ?

​Saisissez directement, dans la cellule code postal, les 3 caractères du CP : 971-Guadeloupe, 972-Martinique, 973-Guyane et 974-La Réunion.

Comment saisir les noms de communes comprenant Saint(e) ou St(e) ?

Doit-on saisir dans les noms des communes, Saint ou St (Sainte/Ste) ? Et plus largement, la logique retenue est-elle applicable dans la rédaction du nom de la voie ?
Normalisation postale oblige, nous traduisons systématiquement toutes les expressions Saint en St et Sainte en Ste dans la rédaction des libellés de communes. Cette transformation n’est pas appliquée dans les noms de voies où la seule obligation est de rester dans la limite des 38 caractères imposés par La Poste (numéro de voie, indice de répétition, type de voie et nom de la voie)​.

Comment saisir les sigles : avec ou sans espace ?

Le moteur utilisé est Oracle texte ; la recherche s’effectue donc par rapport à l’existant en base. Comme la chose est fluctuante, nous vous conseillons de relancer la recherche avec espace (pas nécessaire de saisir les points de séparation) en cas de réponse infructueuse.

L’outil recherche t-il sur les codes postaux ou cedex ?

La recherche s’effectuera indistinctement sur les codes postaux ou cedex.​

Quel est la signification des statuts de validité ?

Dans l’outil, il est fait mention d’établissements actifs diffusibles et non diffusibles ; pourquoi cette distinction ?
Dans le référentiel SIRENE de l’INSEE, valorisé par SmartData for Lead dans l’applicatif SirWeb, nous considérons plus de 19 471 000 enregistrements. En filtre de recherche et/ou d’affichage, nous pouvons différencier les établissements selon l’état du SIRET : ci-dessous les différents états avec les potentiels issus de la version 2008-09 (maj. mensuelle) : – actifs diffusibles (ayant un intérêt marchand) : 5 850 834 – actifs non diffusibles : les SIRET actifs considérés hors marchés par l’INSEE (syndicats de copropriétaires, SCI… ) et/ou hors diffusion selon SmartData for Lead (NPAI, procédures collectives…) : 3 184 376 – en cessation de moins de 2 ans : 1 402 714 – en cessation de plus de 2 ans (>1993) : 8 403 792​.

Dans un environnement btob, le Siret est-il essentiel ?

Pour fiabiliser une base de données btob, la clé SIRET est incontournable à bien des égards. Pour ce faire, seule une passerelle avec le référentiel SIRENE de l’INSEE valorisé par un rediffuseur officiel doit être envisagée.
Une Sirétisation de qualité, c’est, d’une part, la garantie de confronter ses données au seul répertoire recensant l’intégralité de l’activité économique et quelque soit le marché : associatif, privé ou public, enrichi de variables qualifiantes et opérationnelles…
Et d’autre part, de bénéficier de l’expertise du prestataire dans le traitement de la donnée, et notamment dans la prise en compte spécifique des personnes morales et physiques dans les algorithmes de rapprochement.
Les moyens existent : en service bureau pour une prise en compte personnalisée, en batch dans le cadre de process automatisés de Data Quality Management et/ou en temps réel avec la mise en place de web-service.​

Quel type de mise à jour proposez-vous ?

Nos modes de mise à jour diffèrent selon les contextes clients : de la formule “annule et remplace” à la gestion du différentiel (modification, suppression et création), selon des rythmes mensuels à annuels.

Comment suivre les déménagements des entreprises ?

A travers notre base de données Source, nous stockons l’ensemble des chaînages qui lient les SIRET entre eux depuis 1993, nous permettant de tracer les déménagements, transferts des moyens de production à un établissement tiers, absorption par d’autres entreprises…

Nous sommes donc en mesure d’identifier parmi vos enregistrements clients/prospects ceux qui ont déménagé et vous transmettre leur nouvelle adresse. ​

A quoi correspond la tendance d’un médecin ?

Il s’agit d’une 2ème ou 3ème spécialité faisant suite à un diplôme complémentaire et qui apporte de nouvelles compétences au médecin dans un domaine particulier.

Quelles sont les données transmises à la location ? A l’achat ?

A la location, seules les données nécessaires à la prestation de marketing sont transmises :  nom, prénom et adresse pour un mailing ; nom, prénom et n° de fax pour un faxing ; nom, prénom et n° téléphone pour un phoning.

A la vente, nous vous fournissons des données complètes : adresses, spécialités, fonctions, téléphone, fax, thèse, etc. (sauf email)​.

Quelle est la différence entre location et achat ?
La location vous permet d’utiliser le fichier une fois et est livré directement au réalisateur de la prestation (routeur). La vente de données vous permet d’utiliser le fichier autant de fois que vous le souhaitez, de l’héberger, mais pas de le publier ni de le revendre.
Est-ce que les données sont dédoublonnées dans le catalogue ?

Oui si vous prenez les quantités indiquées dans les colonnes “1ère spécialité” ; non si vous prenez y ajouter “tendance des spécialistes” ou si vous croisez des spécialités et des fonctions (cadres et autres fonctions).​

Avez-vous des adresses professionnelles ou personnelles ?

Nous ne possédons et diffusons que des adresses professionnelles.​

Avez-vous les tranches salariales & CA dans les établissements ?

Non dans le sens où l’on tient compte de tous les personnels présents (administratifs, professionnels de santé…). Mais nous pouvons compter le nombre de professionnels de santé présents au sein d’une structure (cabinet, service ou établissement).​

Avez-vous les lignes directes concernant les téléphones ou fax ?

Nous privilégions les lignes directes, mais à défaut nous enrichissons les numéros de téléphone ou fax génériques du service ou de l’établissement. Lors de l’extraction nous prenons les informations en mode dégradé, soit en priorité les lignes directes puis à défaut le service et à défaut l’établissement.

C’est pourquoi dans le cadre d’un faxing, nous vous proposons soit un regroupement des noms par numéro de fax, soit un dédoublonnage pour toutes les structures autres que les cabinets individuels.​

Avez-vous des emails génériques ou nominatifs ?

Nous privilégions les emails nominatifs, mais à défaut ou selon la structure de l’établissement nous prenons les emails génériques du cabinet ou du service.​

Comment collectez-vous les emails ?

Nous collections les emails via les enquêtes téléphoniques qualifiantes (cf questions : outils et méthodes de mises à jour)​.

Quel est la fréquence de vos mises à jour ?

Enquêtes quotidiennes répercutées dans nos bases de données tous les mardis.

Quels sont vos outils et méthodes de mises à jour ?

Nos enquêtes qualifiantes téléphoniques quotidiennes permettent la vérification de toutes les personnes présentes au sein d’un cabinet ou d’un service : leurs adresses, téléphones, fax, email, leurs spécialités et leurs fonctions. Notre process est certifié ISO9001 depuis 1998. Et toutes nos données sont déclarées à la CNIL.​

La NES 16 n’existe plus depuis l’avénement de la nouvelle NAF rev2

La nomenclature agrégée – NA, 2008 se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES). La NES associée à la NAF rév. 1 disparaît en tant que telle avec le passage à la NAF rév. 2.

En effet cette nomenclature, strictement française, ne permettait pas de comparaisons internationales car elle ne s’emboîtait pas dans l’arborescence de la CITI et de la NACE. Disposer de niveaux de regroupements supplémentaires par rapport aux 2 niveaux “standard” (sections et divisions en, respectivement, 21 et 88 postes) communs à la nomenclature internationale d’activités CITI rév. 4, à la nomenclature européenne d’activités NACE rév. 2 et à la NAF rév. 2 est toutefois nécessaire pour répondre aux besoins de la production de données de synthèse pour l’analyse économique et la diffusion.

7 niveaux d’agrégation sont ainsi associés à la NAF rév. 2, dénommés “A xx” où xx représente le nombre de postes du niveau.

  • A 10 : niveau international, regroupement de sections ;
  • A 17 : niveau français intermédiaire entre les niveaux A 10 et A 38. Par rapport au niveau des sections (A 21), il détaille l’industrie manufacturière en cinq postes et, inversement, regroupe certaines activités de services.
  • A 21 : sections, niveau standard de l’arborescence de la NAF rév. 2 ;
  • A 38 : niveau international, intermédiaire entre sections et divisions ;
  • A 64 : niveau européen, intermédiaire entre les niveaux A 38 et divisions (A 88), provisoire (en cours d’élaboration) ;
  • A 88 : divisions, niveau standard de l’arborescence de la NAF rév. 2 ;
  • A 129 : niveau français intermédiaire entre les niveaux divisions (A 88) et groupes. Ce niveau comporte une variante en 138 postes (A 138) destinée aux besoins de la comptabilité nationale.

L’emboitement des différents niveaux est disponible, l’un comportant le niveau A 17, l’autre le niveau A 21. (source INSEE)​

Trouvons-nous toutes les associations dans la base SIRENE ?

Pour être inscrites au répertoire SIRENE de l’INSEE, les associations doivent remplir l’une des conditions suivantes : être employeur de personnel salarié, exercer des activités qui entraînent le paiement de la TVA ou de l’impôt sur les sociétés, ou recevoir (ou souhaiter recevoir) des subventions ou des paiements en provenance de l’État ou des collectivités territoriales.

Collectivités d’outres-mers (COM) : “nouveaux” territoires ?

Des opérations de recodification des codes communes de Mayotte, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin ont été effectuées par l’INSEE courant Juin 2008.

Cette opération a consisté en la transformation des trois entités géographiques en collectivités d’outre-mer (COM).

Cette opération sera progressive. Les communes de Mayotte changent de code (avec changement de département) : de 985XX, elles deviennent 976XX. Saint-Barthélemy, passe de 97123 à 97701 et Saint-Martin passe de 97127 à 978010.

Ces entités représentent respectivement (sur la maj. 200806), 1.957, 3.588 et 6.876 établissements.​

INSEE: 9 000 000 ou 5 000 000 d’adresses ?

Les deux volumes sont exacts mais ne correspondent pas à la même définition de périmètre.

L’INSEE communique volontiers sur les 9.600.000 établissements actifs qui sont identifiés dans le répertoire SIRENE. Cependant, si l’on écarte les établissements actifs dits non diffusibles (SCI, cogérants…) et qui n’ont aucun intérêt pour le marketing direct (et fort générateur de NPAI), nous obtenons 6.165.000 SIRET.

A cela SmartData for Lead retire de la diffusion, tous les établissements actifs de l’INSEE (SIRET) ayant généré 2 retours postaux (NPAI), qui ont fait l’objet d’une procédure collective… et applique des filtres qualitatifs afin de mettre à la disposition du marché, une base de données la plus opérationnelle possible.

La base SIRENE de SmartData for Lead en exploitation (version 201201) comporte 5.850.834 adresses, 2.166.134 numéros de téléphone et 655.761 numéros fax.

Restent les quelques 800.000 auto-entrepreneurs, si peu réactifs aux sollicitations, et que nous écartons volontiers de nos propositions.​

Taux de conversion constatés de NAF rev1 vers NAF rev2

Pour permettre une modernisation de la collecte, gestion et diffusion des informations contenues dans le répertoire SIRENE, une refonte complète de la base a été nécessaire. Pour le marché de la diffusion commerciale du répertoire SIRENE, cela implique une mutation de structure et de concepts, quelques nouvelles variables et changements de modalités.

Une nouvelle nomenclature d’activité NAF dès janvier 2008 !

La nouvelle Nomenclature d’Activité Française qui décrit l’Activité Principale Exercée par les entreprises et établissements, est la déclinaison française de la Nomenclature d’Activités Européenne révisée (NACE révision 2) complétée par une position spécifique nationale, sous forme de lettre.

La nouvelle NACE c’est 615 classes contre 514.

La nouvelle NAF porte sur 730 codes contre 712 dans l’ancienne version. L’introduction dans le répertoire SIRENE du nouveau code APE, a été automatique pour les entreprises et les établissements dont le code précédent correspondait exactement à un code de la nouvelle nomenclature.

Pour les autres, l’utilisation de sources administratives a été privilégié autant que possible pour attribuer le nouveau code APE.

Dans un certain nombre de cas spécifiques, l’Insee a été amené à effectuer des enquêtes auprès des entreprises concernées. Un dispositif de communication du nouveau code APE a été mis en place dès janvier 2008, afin que les entreprises puissent en prendre connaissance et demander si nécessaire une requalification.  ​

Existe-il une table de correspondance entre la nouvelle et l’ancienne NAF ?

​La nouvelle nomenclature d’activités NAF – rév.2, a été officialisée en fin d’année 2007 par un décret d’application pour rentrer en vigueur au 1er janvier 2008. Sur la nomenclature “provisoire” publiée en juin 07, nous pouvions identifier : 1p1 : 428 Naf-rev1 avec une correspondance unique 1pN : 284 Naf-rev1 avec une correspondance multiple (869 codes NAF-rev2).

Il n’y a donc pas de table de correspondances certaine entre les deux versions de nomenclature. L’unique solution pour obtenir les nouveaux codes NAF, passe par la mise à jour des bases de données concernées.

L’INSEE et les augmentations du montant de la redevance associée aux usages de la base

Après de nombreuses années sans évolution, l’INSEE – Institut National de la Statistique et des études économiques – a revalorisé les coûts de la redevance de l’ordre de 6% en juillet 2010.

En juillet 2011, rebelote avec une augmentation plus mesurée. Depuis le rythme semble être pris ?

A suivre les décrets d’application publiés fin juin…​

NAFA pour qualifier l’APRM ! Késaco ?

La nomenclature particulière NAFA a pour objet de décrire de manière fine l’ensemble des activités artisanales.

La NAFA classifie, par l’ajout d’une lettre aux codes NAF de rattachement, les métiers relevant de l’inscription obligatoire au répertoire des métiers.

La révision de la NAFA traduit un champ constant du secteur artisanal. A partir de la NAFA, la chambre des métiers et de l’artisanat attribue en parallèle du code APE un code « activité principale du registre des métiers » (APRM) pour l’activité de l’entreprise relevant de l’artisanat.

Ces codes APRM, qui n’ont qu’une utilisation statistique, seront automatiquement reconvertis dans les fichiers INSEE à partir des tables de passage spécifiques pour l’ensemble des entreprises déjà enregistrées (source INSEE)​.

Quelle distinction faites-vous entre les diffusibles INSEE et les diffusibles SmartData for Lead ?

Dans une démarche d’optimisation opérationnelle, nous avons élargi la définition des SIRET ne rentrant pas dans le périmètre de la diffusion commerciale selon SmartData for Lead, en “rejetant” les enregistrements pour lesquels nous avons eu 2 incidents postaux, les entreprises domiciliées à l’adresse de leur Mairie, qualité d’adressage insuffisante, etc…. ainsi que les entreprises ayant une procédure collective en cours (RJ/LJ, radiation…).
Si nous conservons l’intégralité des établissements SIRENE de l’INSEE (qu’ils soient actifs ou inactifs, diffusibles ou pas) pour les traitements de fiabilisation, de rapprochement, ou de sirétisation, nous réduisons le périmètre de la diffusion pour des usages marketing et commercial à ce qui nous semble le plus efficace et pertinent pour nos clients annonceurs.​

Existe-t-il des contrôles d’intégrité et cohérence sur les fichiers présentés pour filtre ?

De nouveaux contrôles sont opérés sur les fichiers présentés. La plateforme accepte dorénavant de nombreux types de codages des fichiers au format texte, et contrôle chaque enregistrement en fonction de ce qu’il est sensé être. Seuls les enregistrements en défaut sont rejetés du traitement. Par ailleurs, l’outil procède à un dé-doublonnage pour ne considérer que vos données uniques. Un mini rapport de traitement est présenté sous forme de pop’up, vous invitant à en prendre connaissance puis de poursuivre le comptage.

NB : pensez à réglez vos postes utilisateurs pour autoriser les pop’up du site www.datadistri.com. Promis, il ne s’agit pas de fenêtres publicitaires intempestives…;-)

Correspondance des nomenclatures CITI, NACE et NAF ?

CITI : nomenclature d’activités internationale (Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d’activité économique des Nations unies.)

La NACE est dérivée de la CITI en ce sens qu’elle est plus détaillée que cette dernière. Ces deux nomenclatures présentent les mêmes rubriques aux niveaux supérieurs, mais la NACE est plus détaillée aux niveaux inférieurs.

Liens entre la NACE et la CITI : La NACE est une classification dérivée de la CITI: à tous les niveaux de la NACE, les catégories ont été définies soit en reprenant à l’identique des catégories de la CITI, soit en formant des sous-ensembles de certaines de celle-ci.

  • Les premier et deuxième niveaux de la CITI Rév. 4 (sections et divisions) sont identiques aux sections et divisions de la NACE Rév. 2.
  • Les troisième et quatrième niveaux (groupes et classes) de la CITI Rév. 4 sont subdivisés dans la NACE Rév. 2 de façon à répondre aux exigences européennes.

Néanmoins, les groupes et classes de la NACE Rév. 2 peuvent toujours être agrégés de manière à correspondre aux groupes et classes de la CITI Rév. 4 dont ils sont dérivés.
L’objectif visé par l’introduction, dans la NACE Rév. 2, de rubriques supplémentaires par rapport à la CITI Rév. 4 est d’obtenir une nomenclature mieux adaptée aux structures économiques européennes.
Dans la mesure du possible, les systèmes de codification de la CITI et de la NACE sont également les mêmes.

Pour les distinguer aisément, la NACE introduit un point entre les deux premiers chiffres (niveau de la division) et les deux derniers (groupes et classes). Étant donné que certains groupes et classes de la CITI Rév. 4 ont fait l’objet d’une désagrégation en groupes et classes de la NACE sans création de nouveaux niveaux hiérarchiques, certains codes de la CITI diffèrent des codes correspondants de la NACE. Il se peut donc qu’une seule et même activité au niveau des groupes et classes soit codifiée différemment dans la NACE Rév. 2 et dans la CITI Rév. 4. Pour plus de précisions sur la NACE, je vous invite à activer le lien suivant http://circa.europa.eu/irc/dsis/nacecpacon/info/data/en/index.htm

En résumé, nous pourrions schématiser en définissant la chose suivante : les deux premiers caractères du code NAFrev2, correspondent à la CITI, les 3e et 4e caractères précisent le niveau Européen (NACE) et le dernier caractérise le niveau national.​

GlobalDataControl : qu’est-ce que c’est ?

GlobalDataControl est un espace d’échange sécurisé, couplé à un puissant moteur de workflow, pour vous permettre, à la demande, de lancer des traitements automatiques d’enrichissement et de fiabilisation de données, en mode unitaire (Man To Machine) ou dans le cadre de processus intégrés (Machine To Machine).

Parmi les traitements déjà opérant :

– Sirétisation automatique

– RNVP (Restructuration, Normalisation et Validation postale)

– Dédoublonnage

– Enrichissements à partir de clé SIRET des données présentes dans la base SIRENE que nous exploitons, et des données opérationnelles telles que les numéros de téléphone, fax, contacts (fonctions dirigeants statutaires et opérationnels) ainsi que les chiffres d’affaires, code TVA, code IRIS…​

Pourquoi préférer le code IRIS au code CANTON dans les segmentations territoriales ?

Le CANTON, tout comme l’IRIS, est une variable de localisation géographique des établissements. La différence réside dans le niveau de “zoom” et la qualité de la localisation.

Les cantons sont composés de commune(s) entières, de portion(s) de commune(s) voire des deux (définis en pseudo-cantons qui excluent les établissements d’une quelconque sélection). L’IRIS (Ilots Regroupés pour l’Information Statistique) est un découpage homogène des communes en zones regroupant en général entre 1 800 et 5 000 habitants. Les communes d’au moins 10 000 habitants et une forte proportion des communes de 5 000 à 10 000 habitants sont découpées en IRIS.
Les IRIS sont particulièrement adaptés pour les sélections d’adresses lors de campagnes  pour génération de trafic sur point de vente, définition de zones de chalandises, ou de segmentation en relation avec les territoires clients (mutuelle, assurance, banque, automobile, téléphonie…).​

Calcul d’un score prédicitif sur les entreprises qui déménagent ?

Score Predimmo ! En analysant les typologies des établissements ayant déménagé, à travers l’historique des transferts et déménagements (base Source de SmartData for Lead) et en s’appuyant sur l’ensemble des données bilancielles, nous avons créé en association le cabinet d’études marketing OKTOS, 2 scores prédictifs caractéristiques :

– Score d’emménagement : pour identifier les établissements ayant une plus forte probabilité de déménager dans l’année (intérêt pour l’immobilier d’entreprise, l’équipement de bureau…) ;

– Score d’enracinement : pour cibler les établissements bien installés (intérêt pour le SAV, maintenance et assistance, équipement et matériel…)​.

Faut-il exclure les auto-entrepreneurs des sélections ?

Nous avons pris le parti d’exclure cette population du référentiel sollicité sur DataDistri dans une optique d’optimisation des campagnes.

En effet, ces entreprises sont bien souvent largement surreprésentées dans les populations sélectionnées (notamment nouvellement créées) alors qu’elles ne représentent pas nécessairement d’intérêt économique et/ou de fiabilité pour les actions de prospection.

Toutefois, si cette catégorie vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter.

Peut-on sélectionner les entreprises à partir de la date de création ?

2 options pour ce type de sélection :

  • dans les cibles “pré-qualifiées”, vous pouvez sélectionner des établissements selon des typologies particulières, telles que “les créations et/ou déménagements”. Dans cette population, vous pouvez choisir distinctement les créations des nouvelles implantations (emménagement) selon des fréquences prédéterminées (moins d’1 mois ; moins de 3 mois ; moins de 6 mois et moins d’un an) ;
  • dans la sélection “sur mesure” / Affinez votre cible, vous pouvez sélectionner vos adresses selon la date (année+mois) de création de l’entreprise et /ou établissement​.
Distinction des marchés privés et publics

Un nouvelle page de sélection est entièrement dédiée à la sélection des catégories juridiques des organisations afin de distinguer les personnes physiques des personnes morales, les SA des SARL, les SCP des SCM… et d’affiner vos ciblages selon les marchés visés. A l’instar des activités, vous pouvez faire vos choix selon la nomenclature officielle et/ou des mots-clés !

Pouvons-nous sélectionner les activités par mots-clés ?

Nouveauté significative de la nouvelle version publiée début juin : vous pouvez préférer et/ou combiner la sélection des codes activités NAF via un module de recherche et validation par mots-clés.

Astuce : si vous n’avez que quelques codes activités NAF à saisir, passez par ce nouveau module en séparant chaque code saisi par un point-virgule « ; » pour gagner en temps et confort.​

Pourrons-nous avoir Data Distri en marque blanche ?

Il est effectivement possible de personnaliser à vos couleurs la solution DataDistri en marque blanche pour que vous puissiez en faire bénéficier vos clients depuis vos sites web (paramétrage spécialement conçu pour les intermédiaires, courtiers (brokers) d’adresses, agences spécialisés… mais également les réseaux d’annonceurs).

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.

A quand le format “vente” sur la plateforme

Actuellement la plate-forme permet de préparer des fichiers directement exploitables par la logistique marketing direct (PackPostal pour routeur, PackTel pour société de télémarketing, etc.).

Est-il prévu un format unique reprenant l’ensemble des informations proposées dans les différents packs à destination des clients-annonceurs ?

Le format vente est maintenant disponible. Pensez à cocher également PackTelephone si vous souhaitez que l’information téléphone soit présente systématiquement. Dans le cas contraire, les numéros de téléphones (et/ou fax) seront présents seulement s’ils sont renseignés en base (‘NR’ par défaut)​.

Sélectionner directement des codes IRIS directement depuis la plateforme ?

A travers la page Filtre, pouvons-nous envisager de restreindre nos comptages sur une liste de codes IRIS ?
Pourquoi pas ? Cette évolution n’est pas prévue à ce jour, mais pourrait l’être en fonction de l’attrait général. En attendant, vous pouvez toujours contacter le service commercial pour que nous puissions, à travers nos outils experts, réaliser pour vous ce ciblage.​

A quand l’ouverture des droits ?

Cette fonctionnalité est déjà opérationnelle mais réservée à quelques comptes clés, dans le cadre d’un dispositif plus complet. Si vous êtes intéressés par cette fonctionnalité, n’hésitez pas à nous contacter, nous ne manquerons de vous présenter les modalités associées.​

Profilage et scoring : quelles différences ?

Profilage : connaissance client. Positionnement des enregistrements clients sur le tissu économique pour mise en évidence des segments porteurs (code naf/effectif/marchés [privé/public], etc.) par taux de pénétration observés et potentiels de développement disponibles.

Scoring : optimisation du ciblage SmartData for Lead, en partenariat avec le cabinet d’études marketing OKTOS. SmartData for Lead développe depuis plusieurs années un score d’affinité btob : concept multi-dimensions pour un marketing de conquête. Cette modélisation statistique permet une nouvelle grille de lecture des marchés à conquérir et se traduit directement en fichiers d’adresses (postal, téléphone, fax, email…). Ce score SmartData for Lead est particulièrement adapté pour des actions de conquête et recrutement sur des marchés diffus tels que les TPE et les micro-entreprises.​

La population sur le lieu de travail : pour quel usage ?

La clientèle d’une agence ou d’un point de vente est constituée à la fois des personnes vivant à proximité, mais également des gens travaillant dans un secteur proche. Les données SmartData for Lead permettent une approche fine de cette population qu’il est important de mesurer pour connaître le réel potentiel d’une zone de chalandise.
L’exemple de la ville de Paris est particulièrement significatif. Il existe en effet deux Paris : celui du travail, concentré à l’ouest et sur la rive droite, et celui des habitants situé dans les arrondissements de périphérie et à l’est​.

Isochrones et isodistances en btob : quelles différences ?

​La définition des zones de chalandise (territoires) peut se calculer selon 2 approches :

  • Isochrone pour tenir compte des temps d’accès : sélectionner toutes les communes dont le barycentre est situé à moins de x minutes (en voiture ou à pied) du point de référence ;
  • Isodistance pour sélectionner toutes les communes dont le barycentre est situé dans un rayon de x kilomètres du point de référence. Ces notions sont usuelles dans le cas d’actions de marketing direct avec de fortes problématiques territoriales (ex : banques, assurances, automobile, téléphonie…). Les territoires peuvent être définis à l’IRIS et/ou Communes.
Sélection Entreprise, Site ou Mixte : quelles différences ?

Ces 3 niveaux de sélections concernent les activités NAF et les effectifs.

L’objet est de pouvoir répondre à la nécessité d’identifier les établissements sur lesquels vous pourriez “toucher” les décideurs et/ou prescripteurs et/ou utilisateurs des produits et services concernés par votre campagne.

Entreprise = l’activité et/ou effectif de l’ensemble de la structure économique et sociale

Site = l’activité et/ou effectif de l’établissement (à l’adresse)

Mixte = l’activité et/ou effectif selon le statut de l’établissement : si SIÈGE SOCIAL, sont considérées les valeurs de l’entreprise ; si ÉTABLISSEMENT SECONDAIRE, sont considérées les valeurs du site.

 

Quel est le périmètre de la base DataDistri ?

DataDistri est la synthèse optimale des bases SIRENE de l’INSEE et des fichiers Entreprises & dirigeants de SmartData for Lead. Cette base de données est mise à jour mensuellement.

Dans cette solution nous avons volontairement limité le potentiel d’adresses selon une définition qui prime l’opérationnalité : 4.686.103 SIRET uniques pour la version 201112 sur la France entière (métropolitaine + DOM), pour 3.277.103 noms de principaux dirigeants (PDG, DG, gérant, exploitant …) et fonctions opérationnelles (directeur ou responsable achats, marketing, commerce…) avec 1.969.719 téléphones et 684.078 fax.​

Les maires et mairies sont-ils à jour ?

Si la qualification suit principalement le calendrier des élections territoriales, nos équipes de mise à jour assurent une veille permanente sur l’actualité pour qualifier les noms des élus locaux (et principales fonctions opérationnelles) au fil de l’eau.​


CONTACTEZ-NOUS au
01 73 20 40 00


être rappelé gratuitement


pour nous écrire, c’est ici


pour venir nous voir, c’est là