webleads-tracker

Une gouvernance des données performante exige une excellente qualité des données

Une gouvernance des données performante exige une excellente qualité des données

Les solutions informatiques qui permettent de gérer les informations regroupent un formidable vivier de données qui ne demande qu’une exploitation intelligente et rigoureuse. Encore faut-il qu’elles soient complètes, exactes et actualisées. C’est là que la qualité de la donnée prend toute son importance, ingrédient essentiel de la gouvernance des données.

La qualité des données correspond à leur niveau de pertinence et surtout d’interprétabilité.

L’enjeu : avoir à disposition des données pertinentes au sein des systèmes informatiques pour le déploiement réussi de certains projets ou des prises de décisions appropriées. A contrario, des données de qualité moindre peuvent avoir un impact fort regrettable : par exemple, ne pas saisir certaines opportunités commerciales, car les coordonnées des prospects/clients n’ont pas été actualisées.

Quelles que soient les actions menées pour obtenir et maintenir une qualité des données satisfaisante, elles doivent s’opérer dans une stratégie de gouvernance des données.

La qualité des données est aujourd’hui plus que jamais essentielle pour les entreprises, notamment celle des informations qui concernent les prospects/clients, ce qui permet de déployer des actions plus performantes, de booster les ventes, de soumettre des offres et services personnalisés, mais la qualité des données offre également d’autres atouts…

De très nombreux critères sont à considérer pour maintenir une véritable qualité des données : elles doivent être précises, exactes et conformes à la réalité, actualisées, complètes, cohérentes et homogènes, respectueuses des normes et réglementations, notamment du RGPD, et enfin utiles à la prise de décision.

Grâce à la qualité des données, le management de l’entreprise peut aisément procéder à l’évaluation de l’impact des actions menées ou des opportunités du marché

Pour une bonne gestion de la qualité des données, il est nécessaire de :

  • Définir des objectifs et des métriques à suivre ;
  • Établir des règles afférentes aux différents processus (consolidation des données, nettoyage, etc.) ;
  • Profiler les données ;
  • Identifier les données non qualitatives à corriger ;
  • Standardiser et harmoniser les données (pour favoriser leur interopérabilité) ;
  • Supprimer les doublons ;
  • Enrichir les données ;

Quelles que soient les actions menées pour obtenir et maintenir une qualité des données satisfaisante, elles doivent s’opérer dans une stratégie de gouvernance des données. Le déploiement de cette dernière doit s’effectuer au niveau de l’entreprise dans son entièreté, la gouvernance des données concerne à la fois la qualité des données, mais aussi leur sécurité.

L’application d’une gouvernance des données concerne tous les métiers. Grâce à la qualité des données, le management de l’entreprise peut aisément procéder à l’évaluation de l’impact des actions menées ou des opportunités du marché ; les rapports financiers gagnent en précision et les marketeurs sont mieux informés des comportements des clients.

Pour bénéficier pleinement d’une gouvernance des données, sa mise en œuvre doit s’appuyer sur plusieurs étapes :

  1. Définir la stratégie et rédiger une charte de gouvernance des données précisant les objectifs de cette démarche ;
  2. Choisir un modèle de fonctionnement de gouvernance des données ;
  3. Identifier des responsables de la stratégie (y compris au plus haut niveau de l’entreprise) ;
  4. Créer une cellule de gouvernance dédiée, en charge de faire le lien entre les différents départements de l’entreprise afin que les données circulent au mieux.

Une gouvernance des données ne peut s’avérer efficace et performante que par une totale implication de toutes les parties prenantes au sein de l’entreprise.