webleads-tracker

Quelles sont les différentes catégories de données que collectent les organisations ?

Quelles sont les différentes catégories de données que collectent les organisations ?

La data est omniprésente dans le monde d’aujourd’hui. En 2020, chacun d’entre nous aurait créé en moyenne 1,7 Mo de données/seconde. First party, Second party ou encore Third party, les données sont croisées et exploitées pour une optimisation maximale des opérations marketing et du référencement naturel.

Pour une optimisation maximale des données récoltées auprès des internautes et mobinautes, il est essentiel de procéder à leur analyse. Voici donc les 3 catégories de party data que vous pouvez collecter.

 Mais quelles sont ces « party data » ?

On peut distinguer 3 catégories de « party data ».

1- La 1st party data

Les first party data sont les 1ères données qui sont recueillies auprès des prospects internautes et mobinautes ciblés.

La seconde party data est un vecteur essentiel d’élargissement de votre cible prospects/clients et audience.

Ce sont les données que les visiteurs de votre site vous laissent, notamment grâce aux cookies et différentes solutions digitales. 

Elles vous permettent d’identifier les comportements, les actions et les intérêts que vos visiteurs ont générés.

La first party data offre de nombreux avantages :

  • Vous récupérez cette catégorie de donnée sur les sites et /ou les points de vente, sans intermédiaire.
  • Sa gestion dans une base de données est d’une grande simplicité.
  • C’est la moins coûteuse des 3 types de donnée, ce qui vous permet d’optimiser votre budget marketing.
  • Les données collectées sont moins sensibles sur le plan éthique ou de la confidentialité.

Les first data sont celles que génèrent des internautes manifestant un réel intérêt pour la marque ou l’organisation. En effet, ce sont ceux qui sont directement venus vers vous et non vous qui êtes allé les chercher.

2- La second party data

Si elles sont similaires aux 1st party data, elles se différencient par leur provenance : elles sont acquises auprès d’une organisation tierce.

Dans cette hypothèse, vous acquérez des données qui ressembleront voire seront identiques à vos first party data.

Ces dernières proviennent :

  • Des activités des internautes/mobinautes sur votre site Internet.
  • Des activités des internaute/mobinautes sur votre application (si vous en possédez une).
  • Des réseaux sociaux.
  • D’enquêtes, commentaires et sondages.

Les second party data sont collectées sans intermédiaire.

La seconde party data est un vecteur essentiel d’élargissement de votre cible prospects/clients et audience.

Le travail de l’agrégateur de données ne se résume pas seulement à l’achat et la revente de ces bases de données.

3- La third party data

Les données third party data se différencient franchement des second party et des first party. Ce sont des données acquises auprès d’une organisation tierce qui ont été elles-mêmes achetées par une autre organisation qui est considérée comme agrégateur de données.

Cet agrégateur de données est un intermédiaire entre vous et l’organisation tierce qui vous vend vos données. Le travail de l’agrégateur de données ne se résume pas seulement à l’achat et la revente de ces bases de données.

Il procède également à la classification de ces données selon plusieurs critères :

  • La sectorisation
  • La démographie
  • Le sexe
  • L’âge
  • Les comportements online
  • Etc.

Trier les données est nécessaire dans la mesure où votre achat de third party data doit permettre leur exploitation en fonction de votre cible et de vos objectifs.

Bien qu’elles soient classées en fonction de leur provenance, le RGPD contraint fortement la collecte de ces données, mais ne la rend pas impossible.