webleads-tracker

Marché flottes : une baisse des immatriculations mais une hausse des motorisations alternatives

Marché flottes : une baisse des immatriculations mais une hausse des motorisations alternatives

Le site mobility-observatory.arval.fr vient de publier le nombre d’immatriculations de véhicules légers de flottes automobiles enregistrées en septembre 2021, il est de 65 603, soit en baisse de 11 % par rapport à celui du même mois de 2019, année de référence d’avant la crise sanitaire.

Bien que septembre 2021 comporte un jour ouvré de plus que septembre 2019 (22 jours en 2021 contre 21 jours en 2019), le marché des véhicules d’entreprise enregistre une baisse relativement importante de 11 % des ventes de véhicules légers, à 65 603 unités dont 39 567 VP (- 14 %) et 25 496 VUL (- 4,20 %), par rapport au même mois de l’année d’avant la crise sanitaire, 2019. Cette chute des immatriculations reste pour autant moins importante que celle constatée durant l’été 2021, en recul de 22,36% par rapport à août 2019.

En revanche, les ventes des véhicules thermiques ont enregistré une baisse importante comparée aux immatriculations de 2019 

En ce qui concerne les énergies, « À l’instar des mois précédents, les ventes de véhicules d’entreprise équipés de moteurs hybrides ou entièrement électriques en 2021 sont en forte hausse par rapport à 2019, avec toujours des croissances à 3 chiffres », observe l’observatoire. En effet, il annonce 12 375 immatriculations de véhicules légers hybrides (+ 280 %) : 6 560 véhicules légers hybrides simples (+ 150 ,1 %) et 5 808 véhicules légers hybrides rechargeables (+ 828,3 %). Et enfin, 4 430 véhicules légers électriques (+ 153,5 %).

En revanche, les ventes des véhicules thermiques ont enregistré une baisse importante comparée aux immatriculations de 2019 : – 32 % pour le diesel (34 739 véhicules légers) et – 23 ,4 % pour l’essence (12 941 unités). – 7,85 % depuis janvier 2021.

Les motorisations électriques ou hybrides remportent un succès croissant auprès des gestionnaires de flottes d’entreprise

Parallèlement, sur les 9 premiers mois de 2021, 600 901 immatriculations de véhicules de flotte automobile ont été enregistrées avec 354 720 VP (- 8,63 %) et 246 320 VUL (- 6,7 %), soit – 7,85 % comparé à 2019, d’après le baromètre.

De plus, comparativement au marché automobile français dans son ensemble, les immatriculations de véhicules légers ont chuté de 20,1 % (1 260 387 unités) depuis janvier 2021, d’après les données de la Plateforme automobile (PFA).

Mais aussi, en ce qui concerne les énergies, les motorisations électriques ou hybrides remportent un succès croissant auprès des gestionnaires de flottes d’entreprise, avec 96 835 immatriculations de véhicules légers hybrides (+ 302,7 % sur 9 mois) : rechargeables (47 235 véhicules légers, + 774,86 %) et non rechargeables (50 428 véhicules légers, + 166,5 %), et 29 009 véhicules légers électriques (+ 89,75 %).

Au contraire, le nombre de motorisations thermiques diminue dans les parcs de véhicules d’entreprise comparé à celui de 2019. En effet, les ventes de véhicules diesel et essence ont chuté respectivement de 24,64 % (350 642 véhicules légers) et 18,9 % (118 057 véhicules léger).

Ainsi, depuis janvier 2021, les parts de marché des véhicules légers sont réparties de la façon suivante : 58,35 % pour le diesel, 19,65 % pour l’essence, 16,28 % pour l’hybride, dont 8,44 % pour l’hybride non rechargeable et 7,85 % pour l’hybride rechargeable, et 4,82 % pour l’électrique.