webleads-tracker

Les données non structurées sont encore peu exploitées

Les données non structurées sont encore peu exploitées

Les professionnels du marketing et plus précisément les marketeurs ont l’habitude de travailler des données structurées, notamment à partir de leur base de données clients. Les données non structurées, quant à elles, restent le plus souvent sous-exploitées, car plus complexes à appréhender. 

Mais qu’est ce qu’une donnée non structurée ?

Les données structurées sont formatées pour permettre leur utilisation, au travers par exemple de fichiers Excel et de bases de données marketing, par des humains ou des logiciels ( fichiers de vente, de produits ou encore les bases de données de clients).

Les données non structurées ne sont quant à elles pas spécifiquement formatées. Il peut s’agir de rapports, de fichiers texte, de fichiers audio ou vidéo, mais aussi d’e-mails et d’interventions sur les réseaux sociaux.

Les données non structurées sont encore peu exploitées

Une enquête de Forrester Consulting de 2021, réalisée auprès de 150 professionnels du marketing d’organisations américaines, nous révèle qu’il existe encore une sous exploitation des données non-structurées, à des fins de marketing ou d’optimisation de l’expérience client.

Les marketeurs priorisent encore la collecte de gros volumes de données par rapport à l’analyse plus fine de données qualitatives

Parmi les professionnels questionnés, 84% d’entre eux perçoivent bien la valeur des données et retours terrain non structurés. Mais seulement 30% des données aujourd’hui collectées sont non structurées.

Les marketeurs priorisent encore la collecte de gros volumes de données par rapport à l’analyse plus fine de données qualitatives. Pourtant, les données non-structurées, notamment celles issues des interventions sur les réseaux sociaux, sont des contenus qualitatifs par nature. Ils procurent en effet des éclairages en temps réel sur l’interaction entre le client et la marque à des moments clé du parcours client.

Collecter des données non-structurées n’est pas simple

Néanmoins, les 2/3 des décideurs sondés déclarent être tout à fait conscients de l’importance des données non-structurées pour atteindre leurs objectifs d’optimisation de l’expérience client. Mais ils avouent rencontrer des difficultés à collecter ces données.

Ils sont 43% à déclarer avoir du mal à analyser et comprendre les retours clients et les données ainsi collectées. Enfin, 40% de ces professionnels considèrent que leur entreprise est trop focalisée sur les données structurées, et pas assez sur les données non-structurées.

Seul 1/3 des professionnels questionnés déclare utiliser des solutions unifiées d’analyse de données ou d’agrégation de différentes sources de données.

Des plateformes proposent donc le regroupement des communications des clients dans une seule solution d’analyse.

Moins de 50% pensent donc pouvoir utiliser, pour l’amélioration de l’expérience client, les retours clients et données issues des points de contact. Pourtant près de 90% affirment partager ces informations avec leurs équipes, mais aussi ne pas exploiter ces informations de manière significative. Seuls 1/3 de ces marketeurs pense offrir des réponses satisfaisantes aux attentes de leurs clients avec leur stratégie actuelle.

Prolifération des plateformes d’analyse des données marketing 

Des plateformes proposent donc le regroupement des communications des clients dans une seule solution l’analyse.

C’est même la catégorie de solutions logicielles qui ces deux dernières années a connu la croissance la plus rapide sur le marché des outils technologiques du marketing.  70% de la croissance du nombre d’éditeurs dans cette catégorie « data » est directement due à la demande croissante des solutions de gouvernance des données, de conformité et de protection de la vie privée.