webleads-tracker

La transformation numérique est la première des préoccupations des entreprises

La transformation numérique est la première des préoccupations des entreprises

Selon une étude du syndicat Numeum, les entreprises françaises du numérique représentaient en 2021 plus d’1/2 million d’emplois. La transformation numérique est la première des préoccupations de la plupart des organisations, surtout dans le contexte de la crise sanitaire et de ses conséquences ; la digitalisation galopante de l’expérience client en est le parfait exemple.

Au centre de cette transformation numérique, les bases de données sont omniprésentes… Mais pour réussir à en extraire de leur valeur, leur contrôle, leur régulation et leur protection sont des préalables incontournables. Car l’objectif premier des entreprises, c’est que les informations présentes dans leurs bases de données puissent nourrir leurs prises de décision, autrement dit devenir « data-driven ».

Face à cette déferlante de la numérisation des organisations, quelles seront les tendances 2022 autour de la donnée ?

Près de 80 % des cadres rencontrent des difficultés à prendre des décisions à partir de l’analyse des données 

Les dirigeants de la planète prendront conscience de l’intérêt de l’exploitation des données pour permettre aux entreprises de réussir.

Pour autant, selon une étude récente, près de 80 % des cadres rencontrent des difficultés à prendre des décisions à partir de l’analyse des données et 65 % déclarent ne pas faire confiance aux données qu’ils utilisent.
Effectuer le traitement des données comme un actif mesurable, fournira aux organisations des données fiables pour des prises de décision pertinentes et par conséquent des résultats commerciaux optimisés.

Les salarié(e)s sont en quête d’emplois qui les rémunèrent convenablement, mais qui sont également en adéquation avec leurs valeurs et leurs identités. De la même manière que les salarié(e)s réévaluent leur cursus professionnel, les organisations devront faire évoluer l’environnement de travail qu’elles proposent, pour attirer et retenir davantage les talents.
Le temps où une simple assurance maladie et un plan de retraite étaient suffisamment attractifs est aujourd’hui révolu.
La crise sanitaire a accéléré l’innovation pour une meilleure gestion de leurs opérations ou un service de leurs clients optimisé ; en 2022, les organisations doivent aussi se pencher sur la valeur qu’elles procurent à leurs employés.

Le challenge est en premier lieu de donner aux organisations l’accès à leurs bases de données, tout en assurant la sécurité et la confidentialité de celles-ci.

La culture d’entreprise est nourrie du partage d’expériences. Les organisations ne peuvent pas seulement compter sur les dispositifs numériques pour reproduire les interactions humaines. Ce partage d’expériences génère en effet de la confiance et crée des liens contributifs à la culture de l’entreprise.

Devenir data driven sera en 2022 la première des priorités des organisations.

Aujourd’hui, nombre d’entre elles se lancent dans des projets autour des données afin de créer de la valeur ajoutée. Dans la plupart des cas, les difficultés rencontrées ne sont pas d’ordre technologique, mais plutôt culturel. Le challenge est en premier lieu de donner aux organisations l’accès à leurs bases de données, tout en assurant la sécurité et la confidentialité de celles-ci, et leur offrir la possibilité de transformation de leurs données. A cette fin, la clé est la réconciliation des informaticiens et des commerciaux, par le réalignement de leurs objectifs autour d’axes communs. Enfin, il est nécessaire que les organisations puissent faire confiance dans leur patrimoine informationnel, notamment dans la fiabilité et la qualité des données, pour pouvoir les mettre à contribution dans leurs prises de décisions.

A l’aube de l’année 2022, une chose est certaine : les entreprises, pour atteindre leurs objectifs, doivent donner à leurs salarié(e)s le meilleur accès possible à leurs données…