webleads-tracker

La montée en puissance des bases de données dans le cloud

La montée en puissance des bases de données dans le cloud

En 2022, l’information est devenue un élément central et stratégique pour les entreprises. D’ailleurs, la plupart d’entre elles en sont parfaitement conscientes. Intéressons-nous alors aux dépenses en la matière pour nous faire une idée précise de cet élément dans le milieu économique. Ces investissements ont-ils évolué au fil des années ?

Ce qui est factuel, c’est que selon une étude de Gartner, les budgets des organisations consacrées aux systèmes de gestion de bases de données étaient de 36,8 milliards de dollars en 2017. Aujourd’hui, ce chiffre a progressé pour atteindre en 2021 les 80 milliards de dollars. 

Il est intéressant de rappeler que l’importance des données informatives ne date pas d’aujourd’hui. L’information a toujours tenu une place prépondérante dans le monde où nous vivons. Mais ces dernières années, cette tendance s’est accentuée, ce qui nous pousse à nous poser les bonnes questions sur les enjeux de celle-ci.

C’est un secteur en pleine progression selon Gartner.

Cette montée en puissance des bases de données peut surprendre, certes. Pour autant, cela ne l’est pas plus que le colossal transfert des revenus vers le cloud (40 milliards de dollars). Ce montant équivaut à la moitié de la totalité des revenus des bases de données classiques. Bien que cette tendance forte soit récente, on peut présager que cela durera dans le temps.

Ce sont des avantages qui sont à eux seuls suffisants pour justifier l’adoption d’une base de données dans le cloud.

Les intérêts divers des bases de données dans le cloud

Contrairement à ce que nombre de professionnels prévoyaient, les bases de données dans le cloud ont enregistré un développement incroyable. Celles-ci permettent en effet la convergence entre les données des concepteurs de données eux-mêmes avec celles des consommateurs. La mise à échelle de l’infrastructure sous-jacente et la gestion sont en outre grandement facilitées. Ce sont des avantages qui sont à eux seuls suffisants pour justifier l’adoption d’une base de données dans le cloud.

Néanmoins, toutes les entreprises n’en tirent pas profit autant qu’elles le pourraient. Toujours selon les auteurs de l’enquête de Gartner, cela a fait rétrograder Oracle de 2 places, se retrouvant ainsi à la 3ème place en termes de revenu global de bases de données. Microsoft et AWS sont donc aujourd’hui mieux placés, à la 1ère  et 2ème place.

Quoi qu’il en soit, le cloud modifie totalement la donne. Certaines organisations ont effectué leur transition numérique vers cloud avec succès, tandis que d’autres, non.

Les bases de données dans le Cloud procurent à leurs utilisateurs des avantages indéniables par rapport aux bases de données classiques

Les divers intérêts liés à l’exploitation d’une base de données dans le Cloud.

Les bases de données dans le Cloud procurent à leurs utilisateurs des avantages indéniables par rapport aux bases de données classiques, notamment : 

  • Un accès facilité
  • Un basculement, une récupération rapide et automatisée en cas de panne
  • Un investissement moindre en matériel interne
  • Des performances optimisées

Afin de garder toute leur compétitivité, les fournisseurs de bases de données dans le cloud doivent veiller à ce que la mise à niveau de toutes les solutions logicielles de base de données, les systèmes d’exploitation des serveurs et les autres éléments de l’infrastructure globale soient effectués de manière régulière avec les dernières mises à jour en termes de sécurité et de fonctionnalités.