webleads-tracker

La donnée intelligente, l’alliée de l’intelligence humaine

La donnée intelligente, l’alliée de l’intelligence humaine

En 2022, les données sont devenues les ingrédients du succès pour les entreprises. Elles sont pour elles d’une telle importance qu’il leur est nécessaire de savoir en tirer la valeur optimale, de les rendre accessibles, pour qu’elles puissent véritablement accompagner leurs décisions opérationnelles et stratégiques.

Le premier défi de l’organisation réside dans sa capacité à révéler la donnée pertinente. Pour y arriver, il lui faut en premier lieu avoir mis en place un dispositif d’ajustement en temps réel car les données peuvent être rapidement périmées. Ainsi les actions entreprises seront conçues à partir des dernières données collectéesC’est ensuite la conjugaison de 3 types de données qui, par leur agrégation, conduiront à la création d’une nouvelle donnée de valeur : le premier type est celui des données prospects/clients (extraites des CRM), le second est celui des données collectées comme celles d’enquêtes et enfin, le troisième est celui des données dites passives car non sollicitées d’une manière explicite. Ces données brutes sont nécessaires à la révélation in fine de la « donnée intelligente » porteuse de valeur. Cette dernière sera la résultante du croisement des données utiles et de la prise en compte du besoin.

Ces professionnels du traitement des données arrivent ainsi à transformer une donnée en problématique client.


Comment valoriser tout le potentiel des données ?
La transformation d’une donnée brute en donnée intelligente exige un certain niveau d’expertise regroupant conjointement la compréhension des données et la connaissance sectorielle. Ces professionnels du traitement des données arrivent ainsi à transformer une donnée en problématique client. Mais aussi, ils arrivent à étayer avec plus de force les préconisations en fonction des sciences comportementales. Ils peuvent également faire appel à des méthodologies exclusives qui se basent sur les sciences comportementales, lesquelles leur permettant la compréhension de comment l’humain prend des décisions.

Le professionnel du traitement des données l’accompagnera par ailleurs dans sa conduite du changement en usant de la donnée comme preuve.

Dans tous les cas, l’activation du potentiel des données et la proposition de nouveaux angles d’analyse exigent le suivi et le respect d’un processus de 3 étapes : la première « prendre en compte les informations du passé » permet la centralisation des bases de données et l’identification des données porteuses de valeur; la seconde « agir présentement » fournit une information utile et pertinente, nécessaire pour l’engagement d’actions qui auront des impacts concrets et mesurables ; enfin la troisième « anticiper le futur » fait appel aux nouvelles technologies telles que l’Intelligence Artificielle pour l’établissement de scénarios prédictifs,  pouvant par exemple bénéficier aux services logistiques par l’anticipation des stocks. L’entreprise se dote ainsi d’une proactivité et d’une agilité synonymes de performance. Elle peut construire et faire évoluer en permanence son plan d’actions suivant les conjonctures évènementielles qu’elle rencontre grâce à la prise de connaissance en temps réel des données. Le professionnel du traitement des données l’accompagnera par ailleurs dans sa conduite du changement en usant de la donnée comme preuve. La donnée intelligente ne peut être dissociée de l’intelligence humaine dans la mesure où elle a besoin de l’humain, en capacité de procéder à son analyse tout comme elle a besoin de l’humain en capacité d’utiliser le socle technologique ad hoc lui-même aujourd’hui strictement nécessaire pour le développement d’algorithmes et réussir à faire le tri dans ce flux continu de données.