webleads-tracker

Intérêts et inconvénients du Cloud par rapport aux services sur site

Intérêts et inconvénients du Cloud par rapport aux services sur site

Est-ce que le Cloud pourrait à l’avenir se substituer totalement aux services sur site ? La réponse n’est pas évidente, toute une série d’éléments entrent en jeu, notamment les besoins et les préférences des organisations, les approches budgétaires et les exigences réglementaires.

Une chose est sûre, le Cloud offre quelques avantages par rapport aux services sur site qui sont susceptibles de convaincre de son intérêt certaines organisations. Par exemple, le Cloud présente une réelle facilité de gestion, permet d’accéder aisément aux bases de données et aux applications et offre plus de flexibilité en termes de possibilités de déploiement.

Pour autant, le choix du cloud ne présente pas que des avantages ! Par exemple, le Cloud peut s’avérer plus faillible que les services sur site en ce qui concerne la confidentialité et la sécurité des bases de données.

Les organisations peuvent bénéficier d’un accès à leurs bases de données et applications n’importe quand et en tout lieu, grâce à un simple accès Internet.

Comment peut-on définir le Cloud ?

Le Cloud est une appellation désignant les services informatiques accessibles via Internet.

Le Cloud computing permet aux organisations le stockage, la gestion et le traitement de leurs données et applications sur des serveurs extérieurs, plutôt que sur des ordinateurs locaux ou sur site. Ses services peuvent être offerts gratuitement ou payants, selon le fournisseur et le type de service.

La fiabilité du Cloud est généralement aussi solide que les services sur site. En effet, les fournisseurs de Cloud computing ont bâti leur infrastructure de façon qu’elle soit redondante et tolérante aux pannes. Ainsi, même si un composant dysfonctionne, le reste du système peut continuer à fonctionner.

Voici quelques avantages de la technologies Cloud

Un stockage sans limite : les organisations n’ont plus de problématique d’espace disque disponible sur leurs ordinateurs ou de capacité de leur serveur.

Une accessibilité permanente : les organisations peuvent bénéficier d’un accès à leurs bases de données et applications n’importe quand et en tout lieu, grâce à un simple accès Internet.

Des coûts moins importants : les organisations n’ont plus besoin d’investissements dans du matériel informatique, car utilisant les ressources du fournisseur de Cloud computing.

L’accès aux bases de données et aux applications est entièrement dépendant d’une connexion Internet stable.

Scalabilité : les organisations peuvent aisément ajouter ou supprimer des utilisateurs, en fonction de leurs besoins.

Sécurité : le stockage des bases de données et applications est effectué dans des datas centers sécurisés et redondants.

Voici quelques inconvénients du Cloud

La confidentialité et la sécurité des bases de données peuvent être compromises. En effet, le stockage des données s’effectuant hors site peut être soumis à des lois et réglementations différentes.

Un autre inconvénient du Cloud est sa fiabilité par rapport aux services sur site. En effet, le Cloud dépendant d’Internet, en cas de perte de connexion, l’accès aux données et aux applications devient impossible.

Autres inconvénients du Cloud computing

L’accès aux bases de données et aux applications est entièrement dépendant d’une connexion Internet stable.

Si le fournisseur rencontre un problème, les organisations peuvent en subir les conséquences.

Sécurité : même si le stockage des bases de données est effectué dans des data centers sécurisés, elles ne sont pas à l’abri des cyberattaques.

Coûts cachés : certains fournisseurs de Cloud computing facturent des frais en sus pour le stockage de données ou le traitement des requêtes.

Quels sont les avantages des services sur site ?

L’un des avantages indéniables des services sur site est leur fiabilité. En effet, l’organisation contrôle totalement son infrastructure y compris son entretien.

Un autre avantage des services sur site est leur adaptabilité en termes de personnalisation et d’intégration. Les organisations peuvent en effet adapter le service à leurs besoins spécifiques et le connecter à d’autres systèmes sur site.

Pour autant, les services sur site peuvent s’avérer plus coûteux que le Cloud computing. Ils nécessitent en effet un investissement plus important et leur gestion et entretien sont plus difficiles.

En conclusion, Il n’existe pas de réponse unique à cette question. Chaque organisation a des besoins et des exigences différents, et ce qui peut convenir à une organisation peut ne pas convenir à une autre.