webleads-tracker

Garantir au client la confidentialité de ses données est devenu un argument commercial

Garantir au client la confidentialité de ses données est devenu un argument commercial

Selon une récente enquête de Cisco, les organisations sont dans leur immense majorité, désormais convaincues de l’importance stratégique de la confidentialité des données pour conserver la confiance de leurs clients.

Près de 5000 chargés de la sécurité ont été questionnés dans 28 pays, dont la France. Une chose est certaine, 9 organisations sur 10 estiment qu’à l’heure actuelle la confidentialité des bases de données est une véritable exigence, tandis que dans l’hexagone, plus de 8 des professionnels sondés sur 10 partagent cet avis, précisant même qu’ils n’achèteraient pas à une organisation qui ne sécurise pas correctement ses bases de données.

En France, les organisations investissent en moyenne 2 millions de dollars (1,80 million d’euros) dans la protection de leurs bases de données.

Dans le monde, en 2021, la progression du budget moyen affecté à la protection des données a augmenté de 13%, pour un total de 2,6 millions de dollars. En France, les organisations investissent en moyenne 2 millions de dollars (1,80 million d’euros) dans la protection de leurs bases de données. L’étude rapporte également que les organisations ayant investi dans la protection des données personnelles enregistrent un retour sur investissement plus que satisfaisant, en moyenne pas moins de 1,8 fois le montant des budgets alloués. Les principaux bénéfices constatés sont la loyauté et la confiance des clients (pour 72% des professionnels questionnés), l’attractivité de l’organisation (70%), l’agilité ou encore une diminution de l’impact des dysfonctionnements de sécurité (tous deux à 69%).

Alors que les règlementations sur la confidentialité des données sont dans le monde de plus en plus contraignantes, celles-ci sont en général bien accueillies par les organisations. Néanmoins, se mettre en conformité exige des efforts parfois importants. Parmi ces exigences, localiser des données est considéré comme incontournable par 90% des questionnés.

Une autre enquête publiée par Cisco en 2021 auprès des prospects/clients révélait que près de 47% des clients n’étaient pas réellement confiants quant à la protection de leurs données

Selon l’étude, plus de 90 % des organisations (88 % en France) estiment avoir la responsabilité d’exploiter les données de manière éthique. Autre signal de l’importance de la protection des données personnelles pour les organisations, plus de 9 d’entre elles sur 10 déclarent avoir déjà remonté des informations sur ce sujet à leur conseil d’administration. Parmi les informations chiffrées les plus transmises, on trouve les résultats d’audits (34%), les violations de données (32%), les analyses d’impact (31%) ou encore les demandes d’accès aux données (30%). Quant au mode d’organisation des entreprises, la responsabilité de la protection des données personnelles est le plus souvent confiée aux départements en charge des technologies de l’information (38% des cas), aux professionnels en charge de la sécurité (34%), le reste se partageant entre la conformité (10%), le service juridique (10%), et les professionnels en charge des opérations (9%). Bien que 88 % des entreprises sondées (79 % en France) estiment avoir fait le nécessaire pour garantir que la prise de décision automatisée puisse s’effectuer de façon satisfaisante par rapport aux attentes des clients, une autre enquête publiée par Cisco en 2021 auprès des prospects/clients révélait que près de 50% des clients (47%) n’étaient pas réellement confiants quant à la protection de leurs données, pour cause d’un manque de transparence sur les traitements effectués par les organisations.