webleads-tracker

 

La NES 16 n’existe plus depuis l’avénement de la nouvelle NAF rev2

La nomenclature agrégée – NA, 2008 se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES). La NES associée à la NAF rév. 1 disparaît en tant que telle avec le passage à la NAF rév. 2.

En effet cette nomenclature, strictement française, ne permettait pas de comparaisons internationales car elle ne s’emboîtait pas dans l’arborescence de la CITI et de la NACE. Disposer de niveaux de regroupements supplémentaires par rapport aux 2 niveaux “standard” (sections et divisions en, respectivement, 21 et 88 postes) communs à la nomenclature internationale d’activités CITI rév. 4, à la nomenclature européenne d’activités NACE rév. 2 et à la NAF rév. 2 est toutefois nécessaire pour répondre aux besoins de la production de données de synthèse pour l’analyse économique et la diffusion.

7 niveaux d’agrégation sont ainsi associés à la NAF rév. 2, dénommés “A xx” où xx représente le nombre de postes du niveau.

  • A 10 : niveau international, regroupement de sections ;
  • A 17 : niveau français intermédiaire entre les niveaux A 10 et A 38. Par rapport au niveau des sections (A 21), il détaille l’industrie manufacturière en cinq postes et, inversement, regroupe certaines activités de services.
  • A 21 : sections, niveau standard de l’arborescence de la NAF rév. 2 ;
  • A 38 : niveau international, intermédiaire entre sections et divisions ;
  • A 64 : niveau européen, intermédiaire entre les niveaux A 38 et divisions (A 88), provisoire (en cours d’élaboration) ;
  • A 88 : divisions, niveau standard de l’arborescence de la NAF rév. 2 ;
  • A 129 : niveau français intermédiaire entre les niveaux divisions (A 88) et groupes. Ce niveau comporte une variante en 138 postes (A 138) destinée aux besoins de la comptabilité nationale.

L’emboitement des différents niveaux est disponible, l’un comportant le niveau A 17, l’autre le niveau A 21. (source INSEE)​