webleads-tracker

Écrire un e-mail pour être lu et convaincre !

Écrire un e-mail pour être lu et convaincre !

Bien que l’e-mail reste l’un des vecteurs de communication les plus populaires, nombre d’entreprises sont encore loin de profiter de son immense pouvoir pour communiquer de façon efficace avec leurs prospects/clients, collaborateurs, investisseurs, etc.

Chaque matin, vous lancez votre messagerie électronique. Comment gérer l’avalanche d’e-mails qui ont déboulé dans votre boîte depuis hier soir ?  Des e-mails bourrés de fautes d’orthographe, confus ou truffés de malentendus ou d’injonctions de la part d’émetteurs manquant véritablement de savoir-vivre. 

Et pourtant un e-mail bien ficelé et convaincant peut rapporter beaucoup. Le retour sur investissement d’1 euro peut en rapporter jusqu’à 42. Il peut convaincre des clients qui hésitaient, encourager des équipes à se dépasser, stimuler la fidélité client. Maintenant, encore faut-il apprendre à écrire de façon convaincante. 

L’e-mail est un moyen très efficace pour inciter de façon convaincante son destinataire à passer à l’action

Certains prévoyaient la disparition progressive de l’e-mail. Que ce soit pour transmettre une proposition, promouvoir les qualités d’un produit ou solliciter un rdv, quotidiennement, nous échangeons plus de 330 milliards d’e-mails.

Bien que ce soit le canal privilégié d’information dans l’organisation, il n’est pas exempt de reproches : trop nombreux, souvent inutiles, rébarbatifs, etc.

Ainsi, les 9/10ème des e-mails n’atteignent pas leurs objectifs. Prenons l’exemple des newsletters, le taux moyen d’ouverture est d’environ 20% et le taux de clics est à peine de 2%.  Pour autant, les marketeurs produit nous renvoient de nouveaux contenus et nos messageries deviennent vite saturées d’informations prédictibles et peu utiles … Grosse erreur.

L’émotion pour retenir l’attention du destinataire et l’inciter à agir

Le véritable challenge est d’arriver à retenir rapidement l’attention et l’intérêt du destinataire au beau milieu de cette surenchère de sollicitations. L’accroche de l’objet de l’e-mail ou le contenu qui a du sens dans sa vie et à laquelle il va pouvoir se rattacher, jouent leur rôle pour lui permettre de tirer bénéfices de la lecture de votre e-mail.

Plus votre contenu va le toucher personnellement, plus il va ressentir de l’attachement émotionnel et de l’empathie pour vous.

Le style doit être empreint de simplicité, sobriété et une touche de personnalisation bien sûr pour créer de l’attachement émotionnel.

L’e-mail convaincant en quatre étapes

Il existe de nombreuses façons pour favoriser l’engagement de vos prospects/clients, équipes, investisseurs, par l’e-mail. Celle que nous recommandons et qui a fait ses preuves, suscite de l’émotion, de la curiosité, instruit et incite à l’action.

Avant d’expédier votre e-mail : demandez-vous si vous avez envie d’ouvrir et lire votre propre e-mail ?

  • Attention : soignez particulièrement l’objet de l’e-mail. Par exemple, précisez des points précis, l’importance d’une date ou d’un montant. Pour une infolettre, rédigez l’accroche qui va générer immédiatement de la curiosité ;
  • Intérêt : positionnez les informations essentielles dès le début du contenu de l’e-mail en vous demandant quelles actions vous attendez du destinataire.
  • Désir : pitchez et présentez vos preuves/résultats, illustrés par des photos, témoignages et gardez le récit vivant ;
  • Appel à l’action : que ce soit pour une prise de rendez-vous, le recueil de l’opinion du destinataire par un vote, ces liens internes au corps du texte favorisent l’interaction, participent également à ce que votre destinataire s’engage.