webleads-tracker

 

Les voyageurs d’affaires pas suffisamment formés à la sécurisation des données

Les voyageurs d’affaires pas suffisamment formés à la sécurisation des données

Un rapport publié par Carlson Wagonlit Travel révèle que 65 % des voyageurs d’affaires déclarent s’inquiéter quant à la sécurité des données qu’ils transportent lors de leurs déplacements. 35 % pensent, eux, ne pas mettre en danger l’intégrité des données et bases de données de leur employeur.

Selon l’étude de Carlson Wagonlit Travel, 46% des voyageurs américains n’ont aucune crainte pour la sécurité de leurs bases de données alors que ceux originaires d’Asie-Pacifique ne sont que 28 % et ceux d’Europe 27 %. Seuls 19% des voyageurs d’affaires français sont confiants quant à la sécurité des données et bases de données de leur entreprise lorsqu’ils sont en déplacements professionnels.

Autre enseignement, à l’échelle mondiale, 3 situations seraient jugées grandement à risque pour les données : vol ou perte d’un ordinateur, d’une tablette ou de tout  appareil mobile (29 %), utilisation des réseaux Wi-Fi publics (21 %) et l’utilisation à l’extérieur d’un outil de travail (ordinateur, tablette…) pour 9 % des salariés interrogés.

Parmi les autres dangers potentiels cités, le partage involontaire de documents d’entreprise (9 %), l’accès à la boite mails professionnelle (8 %), l’ouverture d’un fichier, la visite sur un site non autorisé (8 %) et l’élimination de documents papier (6 %).

Les voyageurs originaires de France sont quant à eux près de 50% à se considérer personnellement responsables de la sécurité des données de leur entreprise. 33% redoutent de perdre leur outil de travail et 19% se méfient des réseaux wifi.

34 % des voyageurs d’affaires du monde entier, 30% des français ont informé le service informatique de leur entreprise.

Selon Carlson Wagonlit Travel, “ 37 % des répondants et 41% des répondants français ont déclaré avoir déjà téléchargé un document inconnu, expédié par un expéditeur inconnu. »

En revanche, la grosse majorité des voyageurs d’affaires ayant du subir une brèche de sécurité ou une violation des données ont réagi: 37 % de l’ensemble des voyageurs interrogés, 25% des français, déclarent avoir immédiatement mis hors circuit leur appareil, et surtout 40% des répondants français ont informé leur entreprise. 34 % des voyageurs d’affaires du monde entier, 30% des français ont informé le service informatique de leur entreprise.

De fait, beaucoup reste à faire  en matière d’information et plus encore de formation en matière de sécurisation des données lors de déplacements professionnels. En effet, moins de 20% des voyageurs d’affaires à l’échelle mondiale déclarent avoir été informés sur la sécurité des données et la sécurité sur Internet de la part de leur entreprise.