webleads-tracker

 

Véhicules d’entreprise : les ventes continuent de progresser

Véhicules d’entreprise : les ventes continuent de progresser

Selon l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), 417 875 immatriculations ont été enregistrées sur le marché des entreprises lors des 6 premiers mois 2018. Par rapport aux 6 premiers mois de l’année précédente, le nombre de véhicules d’entreprise immatriculées a augmenté de 3,7%.

Depuis début 2018, les ventes de chaque mois sont en progression comparé à 2017, excepté en mai, mais les ventes de véhicules d’entreprise ont été à nouveau en hausse en juin avec 82 952 immatriculations VP et VUL, soit près de 2 % par rapport à juin 2017.

Côté source d’énergie, les ventes de diesel continuent de baisser

Les performances de vente des premiers 6 mois 2018 sont donc bien plus stables qu’en 2017, avec 243 887 VP (+ 4,9 %) et 173 988 VUL (+ 2,1 %). « Cette progression est malgré tout moins forte que celle du marché automobile global puisque, selon les chiffres du CCFA, une croissance de 5,6% des immatriculations de VP et de VUL a été enregistrée sur la même période », précise l’OVE.

Côté source d’énergie, les ventes de diesel continuent de baisser, – 1,8 % lors des 6 premiers mois, avec 336 819 unités vendues. La part de marché de l’énergie traditionnellement préférée des flottes automobiles est donc mesurée aujourd’hui à 80,6 %, soit 4,5 % de moins qu’à fin juin 2017.

Cette tendance forte se confirme avec 608 977 unités à essence immatriculées (+ 33,5 %) et une part de marché de 14,6 % sur le marché des entreprises (+ 3,3 points).

Les ventes de véhicules électriques continuent également de progresser. Selon l’Observatoire du véhicule d’entreprise « Depuis le début de l’année, le rythme de progression des ventes de véhicules électriques est plus rapide pour les flottes d’entreprise que sur l’entièreté du marché automobile ». En effet, 7 226 immatriculations VP et VUL électriques ont été enregistrés lors des 6 premiers mois 2018, soit une hausse de 38 % ; alors que le marché total automobile n’a progressé que de 11,90 % à 18 000 unités.