webleads-tracker

 

Valoriser vos données : 4 niveaux de maturité

Valoriser vos données : 4 niveaux de maturité

Au cours du Chief Data Officer Exchange 2018, une conférence s’est tenue sur la mission du Chief Data Officer au sein d’une entreprise et plus particulièrement sur son rôle de créateur de valeur à partir des diverses bases données qu’il est amené à exploiter.

Au cours des vingt dernières années, les experts de la donnée se sont attachés à l’idée que celle-ci était valorisable. Ils ont développé une véritable ingénierie de la gouvernance des bases de données, structurées ou non. Ils considèrent aujourd’hui que valoriser de la donnée signifie créer le cadre ad hoc pour fournir la bonne information à la bonne personne, au bon moment. La génération de valeur à partir des données a pour objectif de créer une augmentation des revenus ou des bénéfices de l’entreprise.

Chacun n’accorde pas le même sens au mot «valeur» et, par conséquent, chaque département la perçoit différemment. Ainsi, on peut dégager quatre niveaux de maturité correspondant aux différents degrés de la génération de valeur de données.

Le premier niveau consiste à considérer que les données ont une valeur intrinsèque, qu’elles peuvent donc être exploitées, quelque soit leur état, pour optimiser le fonctionnement des processus ou pour une meilleure visualisation de l’état des travaux. Nous qualifions ce niveau de maturité de “passif”.

Le deuxième niveau considère l’état des données et en extrait des informations. La plupart des organisations est à ce niveau d’exploitation des données. Leurs Chief Data Officer gèrent les bases de données, de façon à ce que chaque acteur de l’entreprise reçoive le support correspondant à ses besoins: rapports, analyses, etc. Ainsi, en tant que gestionnaire des données, ces CDO déclarent extraire de la valeur de leurs données puisqu’ils font bénéficier à chaque département d’une meilleure vision pour des prises de décisions commerciales critiques. Cette approche de l’exploitation des données,  pratiquée depuis 20 ans, qui consiste à utiliser des données de base pour prendre de meilleures décisions, est d’un niveau dit de “puberté”.

À ce niveau, le Chief Data Officer est un élément moteur de l’entreprise.

Le troisième niveau prend en compte les données comme facilitatrices plutôt que comme un simple outil de support. Il est surprenant de constater combien d’opportunités sont ignorées par manque d’utilisation des données pour guider la stratégie d’entreprise en fonction de la vision du marché. À ce niveau, le Chief Data Officer est un élément moteur de l’entreprise. Il peut apporter aux services métier, à l’entreprise dans son ensemble, les éléments de leur transformation, par l’utilisation de la puissance des données: IA, Big Data Analytics, NLP, Search Analytics, etc …

Le CDO conseille de par son expertise, propose les technologies ad hoc pour la résolution des problèmes commerciaux, un mode d’exploitation des bases de données approprié plutôt que de répondre aux besoins stéréotypés de personnes ne disposant souvent pas des compétences adéquates sur le potentiel des données. Nous qualifions ce niveau « d’avancé ».

Enfin, le quatrième niveau, qualifié de “pionnier » est celui qui génère, à partir de l’exploitation des données, directement du revenu! En effet, l’utilisation combinée des technologies Big Data, AI, NLP et Blockchain, alliée à celles des visualisations intuitives et puissantes, génère directement des flux de revenus.

Alors, à quel niveau de maturité d’exploitation de vos données votre entreprise se situe-t-elle ? Vous considérez-vous comme un pionnier? Dans tous les cas, rappelez-vous que vous pouvez toujours faire plus avec vos données, en tirer le meilleur parti pour votre entreprise.