webleads-tracker

 

Le traitement des données et les solutions du Big Data, priorités des organisations françaises

Le traitement des données et les solutions du Big Data, priorités des organisations françaises

À l’occasion de l’édition 2019 du Big Data Paris, Tech Target et Le Mag IT ont dévoilé les résultats de leur enquête sur les priorités des entreprises françaises en matière d’investissement dans des dispositifs Big Data , des Data Lakes et des entrepôts de données en 2019.

 

Selon cette enquête, cette année, les organisations françaises prioriseront les investissements sur le traitement des données et les solutions du Big Data. Cette conclusion a de quoi ravir les acteurs de ce marché qui se réunissaient durant deux jours à Paris, à l’occasion de l ‘édition 2019 Big Data Paris. Un constat qui signale  fortement que les données  sont aujourd’hui reconnues comme le pilier central de la transformation numérique des organisations. Collecter, découvrir, traiter, classer, nettoyer et exploiter les données fait désormais partie des préoccupations majeures des entreprises.

Pour près de 50% des entreprises françaises questionnées (sur un panel de presque 150, ETI et grands comptes), les plateformes Big Data, les entrepôts et les lacs de données seront parmi leurs priorités.

La France est d’ailleurs en première position en Europe, révèle cette même étude, loin devant les pays de la zone DACH (Allemagne, Autriche et Suisse (32%) et le Royaume-Uni et Irlande (25%)

Plus précisément les technologies aujourd’hui privilégiées par les organisations française sont celles afférentes à la gestion des données et de l’information, au service d’une véritable gouvernance des données. En France, près d’une organisation française sur deux questionnées déclarent avoir prévu de déployer des dispositifs ad hoc pour 2019.

45 % des entreprises hexagonales investiront dans la qualité des données

Bien entendu qui dit gouvernance des données dit également qualité des données. C’est le troisième budget d’investissement des entreprises françaises. 45 % des entreprises hexagonales investiront dans la qualité des données en 2019. 38 % investiront dans la visualisation de données. Dans ce domaine, la zone regroupant l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse investira plus encore. 48 % des organisations démontreraient un fort intérêt dans les indispensables tableaux de bord intelligents.

Curieusement le Machine Learning devrait devancer l’intégration de données

En effet, et c’est l’une des surprise de ce sondage, le taux d’entreprises françaises ayant planifié des investissements en 2019 dans des dispositifs d’intégration de données est relativement faible (25%) par rapport à leurs homologues européennes, 41 % pour UKI et 39 % pour la zone DACH. Serait-ce une conséquence des offres de services Cloud très intégrés ? 24% des entreprises françaises plébiscitant ce modèle de déploiement, notamment pour les plateformes Big Data et les lacs de données

En revanche, les organisations françaises sont 30 % à projeter déployer un dispositif de Machine Learning dans leur Système d’information en 2019 (23 % pour le Royaume-Uni et l’Irlande et 27 % pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse).