webleads-tracker

Silos de données : un frein à l’exploitation optimale des données

Silos de données : un frein à l’exploitation optimale des données

Les silos de données sont constitués de bases de données dont l’accès est uniquement réservé à une partie des collaborateurs d’une organisation. C’est précisément pour cette raison que les silos de données sont problématiques et doivent disparaître.

Les informations présentes dans les bases de données sont devenues aujourd’hui une véritable carburant pour les entreprises de tous les secteurs. Elles participent à l’optimisation de la qualité des prises de décisions, et ainsi à prendre l’avantage sur la concurrence. À contrario, les organisations qui se passent de l’analyse de données risquent d’être rapidement distancées par leurs concurrents.

Malheureusement, les données n’offrent pas systématiquement une garantie de fiabilité, loin s’en faut… Les silos de données peuvent être l’une des causes de ce manque de garantie.

Les données d’un silo n’étant accessibles qu’à un seul service d’une entreprise, mais pas aux autres, l’organisation en silos génère un déficit de transparence et de performance pouvant s’avérer fortement préjudiciable sur le long terme.

Pour quelles raisons les silos sont-ils constitués ?

Plus l’organisation se développe, plusla circulation des données entre les départements est de fait entravée. Plus le nombre de services, de bureaux, et de collaborateurs est important, plus la communication se complexifie.

Par ailleurs, les silos de bases de données sont des facteurs de ralentissement de l’entreprise.

L’autre principale raison à la constitution des silos de données est directement liée au manque d’applications nécessaires au transfert d’informations, à la circulation intra-entreprise des données.

Quelles conséquences problématiques génèrent les silos?

En premier lieu, ils créent un environnement moins collaboratif au sein de l’organisation.

Chaque service travaille de façon indépendante, avec uniquement ses propres données. L’entreprise est de fait compartimentée, ses équipes ne peuvent travailler sur des projets communs, ne bénéficiant pas d’une vision partagée.

Par ailleurs, les silos de données sont des facteurs de ralentissement de l’entreprise. Chaque équipe doit attendre l’apparition d’un besoin de données auxquelles elle n’a pas accès, pour se mettre en quête de celles-ci dans l’entreprise, sans savoir exactement où elles se trouvent, demander l’accès à ces données manuellement, pour enfin pouvoir procéder à leur analyse selon ses propres besoins. Cette opération est si lente que les données peuvent in fine s’avérer obsolètes… compte tenu du temps écoulé.

Le stockage des données en silos peut aussi provoquer des dysfonctionnements. En effet, si chaque collaborateur ayant besoin des mêmes données qu’un ou plusieurs autres, les stocke dans le dossier de son propre service, les mêmes informations seront stockées plusieurs fois…

Ne serait-ce que pour des raisons de budget, il serait donc moins coûteux de centraliser toutes les données sur une seule et même plateforme, à disposition des différents services, et accessible à tous les collaborateurs de l’entreprise.

Le stockage et les backups des bases de données sont alors effectués dans un Cloud et non plus dans de nombreux et différents silos.

Il est donc conseillé de mettre en place une nouvelle plateforme d’unification du Data Management.

En favorisant ainsi la consolidation de toutes les données de cette manière, leur partage entre les services en sera grandement facilité.

Le choix d’une plateforme Cloud peut s’avérer une excellente option, en particulier pour les volumes de données modérés. Le stockage et les backups des données sont alors effectués dans un Cloud et non plus dans de nombreux et différents silos.

Beaucoup d’entreprises adoptent également les Data Warehouses : des répertoires qui permettent de regrouper toutes les données collectées par les systèmes d’exploitation d’une même entreprise et d’offrir une vision à 360 degrés de l’ensemble des données.