webleads-tracker

 

Les services du Cloud de plus en plus adoptés

Les services du Cloud de plus en plus adoptés

La transformation digitale des entreprises induit la numérisation intégrale des données. La performance de leur exploitation et la réduction des coûts associés s’imposent comme une exigence, quelles sont les tendances du Cloud computing en France ?

Adopté par les grands groupes et les PME, le transfert partiel ou total des bases de données vers des plateformes de gestion en ligne est de plus en plus plébiscité par les professionnels de tout domaine d’activité. Lorsque l’entreprise vise plus de performance, une simplification d’action et une réduction des coûts, le Cloud computing s’impose comme un outil efficace. Une transformation digitale est ressentie dans toutes les strates de la structure : du service client, rendu plus performant et bénéficiant de nouveaux moyens de production, à la DSI, qui du fait de l’externalisation de la gestion technique du système, peut se consacrer plus amplement au développement de ses applications métiers, sans omettre les échanges d’informations en interne ou avec l’extérieur, effectués plus confortablement et dans le cadre de la cybersécurité. Que ce soit dans les cas d’applications en temps réel, d’IoT ou encore d’Intelligence Artificielle, les organisations sont pour beaucoup convaincues que le Cloud computing peut réellement s’inscrire en parfait soutien de leurs projets d’innovation, pour un coût moindre que celui de la mise en place d’une solution interne.

Les besoins en solutions de Cloud computing ont littéralement explosé en France au cours de la dernière décade

Selon un rapport sur le marché du Cloud en 2018, publié par International Data Group, l’éditeur de magazines américain, près de 80% des entreprises ont transféré aujourd’hui au moins une application, une partie de leurs actifs en bases de données et de leur infrastructure informatique, sur le Cloud. Une tendance qui ne devrait que s’accentuer, 15% envisageraient de l’adopter d’ici la fin de l’année 2019. Il est vrai que les besoins en solutions de Cloud computing ont littéralement explosé en France au cours de la dernière décade, les entreprises adoptant des Clouds publics, privés et hybrides.

Si 2016 fut la première grande année de l’adoption du Cloud par les entreprises, avec comme gagnants le Cloud privé (63%) et le Cloud public (55%), 2019 semble être celle du multi-Cloud et du Cloud hybride, qui n’étaient choisis alors que par 15% du marché. Combiner différentes formes de Cloud entre elles remporterait tous les suffrages, ce qui permet il est vrai de mixer les avantages des modes privé et public. Nombre d’organisations s’équipent par ailleurs d’API afin d’interconnecter leurs environnements hébergés dans le Cloud avec d’autres environnements. Le but restant le même : optimiser l’accès aux bases de données, l’interaction avec les clients et fournisseurs via leur SI, comme le traitement des transactions internes ou externes.

Les solutions Saas continueront d’avoir le vent en poupe

En tête des propositions Cloud les plus privilégiées, les offres SaaS devraient d’ici à 2020 garder leur place de leaders des solutions les plus demandées et devancer les besoins provenant des métiers (RH, marketing, vente, relation client, comptabilité, achats, finance…) selon Markess. Ce cabinet spécialiste de l’analyse des marchés du numérique fait aussi état d’une forte hausse (depuis 2012) de la demande en solutions IaaS (accès online à des solutions de stockage, sauvegarde de données, hébergement et/ou l’exécution d’applications).