webleads-tracker

Rapport IBM : l’utilisation de l’IA dans les entreprises s’accélère

Rapport IBM : l’utilisation de l’IA dans les entreprises s’accélère

Paradoxalement, alors que l’intelligence artificielle (IA) suscite de nombreuses questions mais aussi d’espoirs tant son avènement dans la vie quotidienne des citoyens et des entreprises est rapide, qu’elle semble générer d’immenses opportunités économiques (sa contribution au Produit Intérieur Brut pourrait être d’environ seize milliards de dollars d’ici 2030 selon PwC), les entreprises qui l’ont adoptée sont encore relativement peu nombreuses.

L’explication de ce peu d’entrain des organisations à adopter l’Intelligence Artificielle au niveau mondial est de divers ordres : le déficit de compétences, le manque de solutions logicielles, le blocage des fournisseurs ou encore la défiance vis à vis de cette technologie. Pour autant, jusqu’à récemment, l’un des principaux freins était d’ordre culturel.

Cependant, de nouvelles données provenant de l’étude d’IBM « From Roadblock to Scale : The Global Sprint Towards AI » met en lumière que même si le chemin est encore long, les innovations technologiques récentes dont bénéficient les dernières solutions logicielles de  préparation des données, conjuguées avec le développement de l’acquisition par les entreprises des nouvelles compétences requises, accélèrent sensiblement le phénomène d’adoption de l’Intelligence  Artificielle. Fort de ces constats factuels et de centaines d’échanges avec la clientèle, R.Thomas, le Directeur Général Data et IA du géant informatique, affirme que l’adoption de l’IA dans le monde économique progressera énormément au cours des deux prochaines années, pour atteindre 80, voire 90 %.

Le déficit de compétences, celui de solutions logicielles pour exploiter les données sont parmi les principaux freins rencontrés par les entreprises

De nombreuses autres informations que celles afférentes au phénomène d’adoption de l’IA sont présentes dans le rapport – celui-ci offre en autres enseignements une vision précise de la façon dont sont répartis les taux d’adoption des technologies IA par secteur et par zone géographique – et par qui – ainsi qu’une définition claire des freins qui empêchent de voir cette technologie transformationnelle se déployer à l’échelle mondiale.

La complexification des bases de données et leur organisation en silos (31 %) et le manque de solutions logicielles pour développer des modèles d’IA (26 %) viennent ensuite.

Parmi les informations essentielles que nous offre ce rapport :

Les ¾ des organisations sont en phase d’exploration ou de mise en place de l’IA. Dans l’intégralité des secteurs et dans les 3 régions du globe étudiées (USA, l’UE et Chine), les organisations ont soit déjà effectué leur déploiement d’IA (35 %), soit accéléré leurs phases d’exploration de l’IA (39 %).

Le déficit de compétences, celui de solutions logicielles pour exploiter les données sont parmi les principaux freins rencontrés par les entreprises : 37 % des entreprises sondées citent en effet le manque d’expertise en Intelligence Artificielle comme l’une des raisons freinant le déploiement de ce type de dispositif technologique dans leur organisation, la complexification des bases  de données et leur organisation en silos (31 %) et le manque de solutions logicielles pour développer des modèles d’IA (26 %) viennent ensuite.

La confiance est un élément essentiel et indispensable au succès de l’utilisation de l’IA : Globalement, près de  80% des personnes sondées dans tous les pays des trois régions considèrent qu’il est ” très ” ou ” extrêmement ” important qu’elles puissent avoir confiance dans l’équité, la sécurité et la fiabilité des résultats de leur dispositif d’Intelligence Artificielle.

Le rapport présente la réalité du déploiement des dispositifs d’Intelligence Artificielle dans 4514 organisations de 3 régions : les USA (1003), l’UE (2509) et la Chine (1002).

Vous trouverez l’intégralité des informations de l’étude en cliquant le lien suivant : https://ibm.co/2Qx0IGw