webleads-tracker

Quid du neuro-marketing ?

Quid du neuro-marketing ?

En 2019, l’e-commerce est le vecteur en poupe de l’acte d’achat. Pour autant, celui-ci ne pouvant solliciter ni l’odorat ni le toucher, il est donc primordial de réussir à proposer au prospect une expérience produit convaincante. A cette fin, les neurosciences apparaissent progressivement dans le marketing afin d’offrir aux clients potentiels un éclairage accélérateur de leurs passages à l’acte d’achat.

La loyauté, nourricière de la fidélité vis à vis d’une marque n’est plus ressentie comme obligatoire par le client, les marques ont donc de plus en plus de mal à fidéliser ce dernier. Les produits leaders subsistent comme toujours symboles influents des marques, mais pour autant celles-ci doivent tenir compte des nouveaux comportements de consommation et proposer de nouvelles « expériences » afin d’attirer les consommateurs de plus en plus volatiles, pour les convaincre de passer à l’acte d’achat.

Afin d’assurer leur survie, les marques peuvent dans un premier temps miser sur l’innovation produit, car le taux de fidélisation à la marque peut encore dépendre de la perception du produit. Selon l’étude Yotpo 2018, plus de la moitié des sondés reste en effet fidèle aux marques parce qu’elle apprécie le produit. En revanche, 50% des questionnés affirment ne plus être fidèle au produit en raison de sa mauvaise qualité.

C’est la création d’un lien émotionnel avec le contact ciblé

Dans le e-commerce, l’expérience utilisateur n’est autre que l’expérience produit. Il est donc essentiel que lorsque les visiteurs recherchent un produit, ils se voient proposer des informations précises, complètes et cohérentes, et que le produit proposé réponde à leurs attentes, leur personnalité et leurs intérêts. En marketing, c’est la création d’un lien émotionnel avec le contact ciblé et la suscitation d’une réaction positive à la soumission d’un contenu produit riche.

C’est ce que d’aucun qualifieront d’approche neuro-marketing, à mi-chemin entre la science et le marketing. Celle-ci s’inscrit dorénavant de plus en plus au sein des stratégies des marques.

Les consommateurs vivent des expériences conçues pour eux

Le neuro-marketing est apparu il y a une vingtaine d’années aux USA. Cette nouvelle discipline est pourvue d’un ensemble de solutions permettant l’analyse des comportements de consommation, notamment dans le webmarketing, et d’optimiser l’expérience client des sites e-commerce.

Il est donc crucial pour une marque, pour se différencier de la concurrence, d’utiliser de nouveaux outils

Selon Peter Noel Murray, psychologue de la consommation : « Pour évaluer les marques, les consommateurs font tout d’abord appel à leurs émotions (sentiments et expériences personnels), plutôt qu’aux informations produit (attributs, caractéristiques et faits de la marque) ». Les informations classiques auxquelles les visiteurs d’un site e-commerce s’attendent, telles que l’image, le titre, une courte description, le prix, le bouton de paiement et éventuellement un bouton de partage sur les réseaux sociaux ne lui suffisent plus…

Il est donc crucial pour une marque, pour se différencier de la concurrence, d’utiliser de nouveaux outils et ainsi d’offrir aux prospects quelque chose de différent, d’exceptionnel, un contenu riche et descriptif mais aussi des avantages. En d’autres termes, un récit qui va solliciter un de leurs sens : des visuels valorisant le produit en 3D ou la proposition d’une courte vidéo sur l’utilisation optimale d’un produit sont d’excellents exemples.

Il est donc plus que vraisemblable que dans un proche avenir certaines technologies émergentes placeront certains sens actuellement encore absents sur le web au cœur de l’expérience client. Pourquoi pas des pages produits diffusant des odeurs afin de stimuler le sens de l’odorat ?