webleads-tracker

Qui pour promouvoir une culture de la donnée en entreprise ?

Qui pour promouvoir une culture de la donnée en entreprise ?

Afin de développer une culture de la donnée au sein des entreprises, un nouveau métier fait actuellement son apparition : le Data Literacy Manager.  Son rôle est de promouvoir cette culture et de viser le succès d’une politique d’utilisation et d’exploitation des données basée sur leur analyse.

La formation de tous les employés de l’organisation à la Data Literacy

Les organisations sont aujourd’hui totalement conscientes de la valeur de leurs données et des bénéfices métiers qui peuvent en découler grâce à leur analyse. Si elles ont largement consacré d’importants investissements dans des solutions de plateforme d’analyse, il semblerait que ces dernières, et les compétences nécessaires à leur utilisation, ne soient réservées qu’à un petit nombre de collaborateurs de l’entreprise : les experts des données.
Ainsi, pour que l’entreprise devienne véritablement « data-driven », il est primordial de mette en place une politique de formation de l’ensemble des employés à la Data Literacy, c’est-à-dire de leur transmettre les compétences pour qu’ils soient en capacité de procéder à la lecture et à l’analyse des données, pour en tirer parti dans le cadre de leur fonction respective.

Qu’il ait bénéficier d’une promotion en interne ou qu’il ait été recruté, la première tâche de cet expert sera l’étude de la stratégie analytique de l’organisation

Transmettre à tous les compétences pour que chacun puisse participer au développement d’une stratégie analytique n’est pas simple… C’est là que le Data Literacy manager prend toute son importance ! Son rôle est donc d’instiller cette culture de la donnée et d’établir les passerelles entre les attentes des acteurs des différents départements de l’entreprise et celles des dirigeants. Afin de faire converger les besoins de chacun en matière analytique, le Data Literacy Manager doit non seulement bien connaître des différents métiers de l’organisation, mais aussi être doté d’une certaine aisance en matière de communication et persuasion.

Cette première mission est donc très importante, puisque sans ces compétences nécessaires à l’utilisation des plateformes d’analyse, une stratégie analytique ne peut réussir.

Pour que les équipes adhèrent plus facilement à l’intérêt d’une culture de la donnée, le Data Literacy manager doit aussi assurer son leadership, en démontrant son esprit de responsabilité et d’intégrité.

Qu’il ait bénéficier d’une promotion en interne ou qu’il ait été recruté, la première tâche de cet expert sera l’étude de la stratégie analytique de l’organisation et ses solutions utilisées pour l’implémenter. Un élément essentiel au succès de cette stratégie dépend en effet en grande partie de ces solutions. Une fois la question de l’adéquation entre stratégie analytique et les solutions en place réglée, l’initiateur du développement d’une culture de la donnée doit s’assurer que chaque collaborateur dispose des compétences ad hoc pour l’utilisation de ces solutions, et si ce n’est pas encore le cas, de lui proposer la formation appropriée.
Selon un rapport datant de janvier 2020, seulement un peu moins de 20% des salariés français déclarent détenir les compétences en matière de données. Cette première mission est donc très importante, puisque sans ces compétences nécessaires à l’utilisation des plateformes d’analyse, une stratégie analytique ne peut réussir.

La mission du Data Literacy manager est donc essentielle puisque c’est par l’instillation de cette culture de la donnée et la transmission aux collaborateurs de l’entreprise des compétences nécessaires pour exploiter au mieux les données que l’entreprise deviendra à l’aise avec l’analytique.