webleads-tracker

 

Qu’est ce qu’une « compagnie data-driven » ?

Qu’est ce qu’une « compagnie data-driven » ?

Avec le développement du Big Data et l’explosion des sources de données, les entreprises ont de plus en plus de données à leur disposition. D’autre part, avec l’avènement des plateformes d’analyse, les entreprises bénéficient aujourd’hui des outils permettant d’optimiser l’exploitation de ces bases de données.

Les entreprises se transforment ainsi progressivement en compagnie data-driven.

Qu’est ce qu’une « compagnie data-driven » ?

Le concept «data-driven » est omniprésent dans les entreprises, avec plusieurs déclinaisons possibles : Data-Driven marketing, compagnie Data-Driven, stratégie Data-Driven, etc.

Le « Data-Driven » consiste à décider sur la base d’une analyse des bases de données et de ses enseignements. Les données à analyser proviennent de sources diverses, comme les objets connectés, les Smartphones, les réseaux sociaux ou toute activité sur Internet.

Une compagnie Data-Driven est une entreprise dont tous les employés ont acquis une culture de la donnée et sont convaincus des gains liés à son utilisation. Cette culture doit obligatoirement être soutenue et animée par le middle et haut management.

Afin de réussir sa transformation data-driven, l’entreprise doit définir les critères de performance à mesurer, et relier ceux-ci aux ensembles de données qui contribueront à leur mesure. Cela permet l’adaptation de la stratégie opérationnelle de chaque département à la stratégie globale de l’entreprise, et le pilotage des performances par rapport aux objectifs préalablement définis.

Lors des étapes d’analyse des bases de données, utiliser l’Intelligence Artificielle peut participer grandement à l’approfondissement de la connaissance des données.

Les entreprises françaises travaillent beaucoup à partir de leurs bases de données internes

Le sourcing de la donnée, qui permet l’identification des diverses sources de données collectées par les entreprises, génère une difficulté au niveau de la confiance accordée à la donnée. De ce fait, les entreprises françaises travaillent beaucoup à partir de leurs bases de données internes et sont plus frileuses face à l’exploitation de données externes. Or, très souvent, l’étude et éventuellement l’intégration de données externes permet une exploration plus facile et rapide de périmètres parfois moins bien connus, mais qui pourtant peuvent être vecteurs de valeur.

Selon une étude présentée lors du salon Big Data 2018, le taux de déploiement de projets data en France est quasiment stable par rapport à celui des années précédentes.

En résumé, la transformation en une « compagnie data-driven » est assez complexe à mener. Si nombre d’organisations ont adopté une stratégie de valorisation de la base de données client, peu encore bénéficient de tous les leviers d’innovation offerts par l’exploitation de la data. Il est vrai que cela signifie un changement de culture, l’acquisition de nouvelles compétences, et d’adopter une stratégie de gouvernance de données solide, permettant la garantie d’une qualité des données optimale et une définition pertinente des KPI (indicateurs de performances).