webleads-tracker

 

Permettre un accès général à l’information dans l’entreprise

Permettre un accès général à l’information dans l’entreprise

Savoir gérer ses données est devenu pour l’entreprise un atout stratégique essentiel à sa performance, sa mutation numérique exige un partage universel des données en son sein.

Souvent considérée comme l’or noir de notre siècle, l’exploitation de la donnée pose de nombreuses questions quant à la façon d’appréhender l’information. Avec l’avènement du Big Data et de l’IA, nombreuses sont les entreprises qui sont submergées sous les données et peinent à les exploiter de manière optimale.

Détruire les silos de bases de données

Suivant une infrastructure traditionnelle, de nombreuses organisations françaises continuent d’adopter un partage de l’information en « top down », pyramidal. Fondée sur le concept aujourd’hui quel que peu dépassé, selon lequel « qui possède l’information détient le pouvoir », les différents métiers sont parfois frileux ou n’ont pas les moyens pour partager leurs bases de données au sein de l’entreprise, ou à des échelons inférieurs. L’utilisation de dispositifs de gestion, collecte, ou transfert de données, parfois différents selon les équipes, génère mécaniquement des « silos », plus ou moins hermétiques.

Ainsi, alors que l’organisation des sociétés modernes est basée sur toujours plus de collaboration entre les différents services et entre les salariés, ces silos peuvent rapidement créer un accès à l’information déficient ou une perte de temps pour accéder à la donnée souhaitée. L’objectif doit être la transmission libre de l’information et sa bonne répartition.

Plus généralement, l’accès général des salariés à l’information, par l’utilisation des nouvelles technologies (Cloud, API, plateformes collaboratives, chats etc.) peut permettre aux organisations de repenser les dispositifs de création de valeur. Par l’adoption d’un management moins hiérarchique, l’organisation « libérée », favorisera le développement de la responsabilisation, la créativité, ou encore l’émulation collective des salariés pour plus de flexibilité et d’innovation.

Le libre accès à l’information, aux bases de données, est créateur de valeur

Utiliser intelligemment le Big Data ou l’IA peut aussi contribuer à un meilleur accès à l’information. A titre d’exemple, EDF, qui a initié une politique de transition numérique ambitieuse a mis en place en interne un chatbot juridique.  L’électricien comme tout salarié de l’entreprise peut ainsi bénéficier de réponses rapides à des questions juridiques simples ou d’un accès à des modèles contractuels adaptés. En ce qui concerne la gestion et l’analyse des données, EDF a par exemple créer une usine de data analytics, permettant à tous les métiers de la production d’avoir accès via des algorithmes ad hoc, à une vaste base de données.

Distiller la culture de la donnée au sein des entreprises

Si cet exemple montre que les pratiques managériales évoluent, trop d’organisations sont encore organisées de façon pyramidale quant au partage de l’information. Afin que le management français soit convaincu de la nécessité de gérer différemment la donnée, cela passe par la distillation dune culture de la donnée au sein de l’entreprise. Différentes mesures sont à envisager. Il est en premier lieu nécessaire d’établir la liste des métiers à l’œuvre, du data protection officer (DPO), au business analyst, en passant par le chief data officer(CDO) ou le DevOps.

La collaboration entre tous les salariés et ces nouveaux spécialistes de la donnée peut insuffler au sein de l’entreprise l’importance de l’exploitation intelligente de la donnée. Cela passera évidemment par une formation des opérationnels à la gestion de la donnée.

Force est de constater que le Big Data ou l’Intelligence Artificielle sont encore considérés comme une menace pour les emplois. Rappelons nous tout de même que l’arrivée de l’informatique il y a quelques décades suscitait le même style de crainte en matière de perte d’emploi. En fait, cela les a transformés. Chaque nouvelle technologie génère de nouveaux métiers.