webleads-tracker

 

La non synchronisation des bases de données : un frein considérable à la connaissance client

La non synchronisation des bases de données : un frein considérable à la connaissance client

Haris Interactive a récemment mené une mini enquête sur l’exploitation des données, à la demande d’un fournisseur de solutions d’amélioration de la qualité de la données.

​Le premier enseignement de cette étude réalisée auprès de soixante-quinze responsables marketing, relation client, CRM ET Data, de sociétés de plus cinquante salariés, est qu’à l’heure de la mise en œuvre de stratégies multicanal, omni et cross canal, les bases de données clients/prospects nourries par chacun des canaux sont encore isolées les unes des autres, non convergentes.

Nombre d’entreprises exploitent plusieurs bases de données clients, séparément, sans les réconcilier,  s’interdisant ainsi une vision unique du client.

Précisément, près de 90% des professionnels consultés ne synchronisent pas tout ou partie de leurs bases de données clients. Les mêmes déclarent effectuer, pour tenter de pailler à cette déficience, des dé doublonnages plus au moins réguliers de l’ensemble de leurs bases. Seuls 11 % des professionnels du marketing sondés les effectuent en temps réel, 49%  les pratiquent moins d’1 fois par mois, voire jamais.

Autres enseignements, environ la moitié des professionnels ayant participé à cette mini étude (47 %) exploite au moins 2 bases de données clients, un tiers dispose d’au moins 3 bases et   19 % 4 bases de données et plus. Enfin, ils sont un tiers à encore contrôler à la main la qualité de leurs données clients/ prospects (identité, adresse postale, téléphone, email), et près de la moitié ne font rien.