webleads-tracker

L’Intelligence Artificielle pourrait freiner la surconsommation

L’Intelligence Artificielle pourrait freiner la surconsommation

Afin d’éviter d’inciter à toujours plus de consommation, l’intelligence artificielle peut remplir un rôle tout à fait intéressant pour les marketeurs qui pourraient l’utiliser au service du développement durable.

L’un des grands enjeux des professionnels du marketing d’aujourd’hui est la conciliation du marketing et du développement durable. Le marketing est assurément un acteur majeur du développement de la société de consommation, souvent montré du doigt quant à sa création de toujours plus de besoins pour vendre toutes sortes d’innovations. En effet, il nourrit en permanence la l’augmentation effrénée de la consommation et, participe ainsi à la surconsommation des ressources. Mais le marketing n’est qu’un ensemble de techniques et de pratiques, il est donc par définition neutre. Son impact dépend donc de la nature des objectifs qui lui sont assignés. La proposition d’un marketing plus durable revient à considérer des objectifs qui le sont. C’est donc aux marketeurs de changer leurs modes d’utilisation du marketing et de le faire évoluer.

La mise en place d’une politique de marketing durable est contraignante mais il est possible de faire rimer durabilité avec rentabilité.

Pourquoi un tel changement? Parce que c’est plus que crucial pour l’humanité et pour l’économie. Il est en effet aujourd’hui essentiel de ne satisfaire le consommateur qu’en lui proposant d’acquérir (uniquement) ce dont il a besoin. Il faut cesser la fabrication permanente d’« envies » nouvelles car nos activités impactent réellement notre planète, et que si nous ne diminuons pas cette surconsommation, ce type de production débridée, les conséquences seront irréversibles. La mise en place d’une politique de marketing durable est contraignante mais il est possible de faire rimer durabilité avec rentabilité.

L’Intelligence Artificielle, une solution ?

Pour l’humanité, l’avenir se présente comme non « durable » si on s’inscrit dans la droite ligne des pratiques commerciales actuelles dont le seul objectif est la croissance de la consommation. Pour autant, c’est à nous collectivement et individuellement de réfléchir à adopter de nouvelles solutions, attitudes, pour sortir du cycle infernal de la surconsommation. Nous avons aujourd’hui les solutions d’optimisation de l’information quant à la consommation des individus grâce aux nouvelles technologies comme l’IA, mais sommes-nous en pleine maîtrise de cette révolution ? Les applications de l’Intelligence Artificielle se développent à grande vitesse grâce à la multitude de données disponibles (bases d’apprentissage) et à la sophistication des algorithmes, mais la prise en compte du concept de « durabilité humaine » dans son utilisation est-elle possible?

Pratiquement, cela doit se solder par la fin de la sur-sollicitation, des campagnes d’e-mailing ou autres, de masse et sans segmentation

Oui, si nous l’appréhendons comme un écosystème décisionnel basé sur des règles, contraintes et objectifs qui intègrent la durabilité planétaire tant environnementale qu’économique pour que tout empreinte une direction vertueuse. Pratiquement, cela doit se solder par la fin de la sur-sollicitation, des campagnes d’e-mailing ou autres, de masse et sans segmentation, en espérant qu’il y aura bien quelques contacts intéressés. Terminées les propositions ne correspondant pas aux réels besoins car chacune d’entre elles respectera désormais un certain niveau de pertinence en fonction des individus. Les organisations doivent donc intégrer la durabilité comme un critère de valorisation dans une relation pérenne avec le consommateur et revoir la construction de leurs offres et leurs démarches de prospection. La surconsommation doit cesser au profit du développement de la consommation durable et responsable. Le marketing doit accompagner cette évolution souhaitable.

L’Intelligence Artificielle  n’est pas consciente et pour autant notre durabilité passera par elle. La décision de la façon dont nous l’utiliserons nous incombe. L’explication et le partage des enjeux liés à la consommation durable sont essentiels. Le rôle de l’IA dans ce contexte de remise en question de la surconsommation est une chance unique pour les générations futures…