webleads-tracker

 

Limitons l’énorme quantité de CO2 générée par nos e-mails!

Limitons l’énorme quantité de CO2 générée par nos e-mails!

Chacun devrait savoir qu’utiliser sa messagerie électronique est générateur de CO2. Pour autant, il existe des solutions, des pratiques faciles à mettre en oeuvre qui vous permettront de réduire votre empreinte carbone.

Les entreprises, au même titre que les citoyens sont sensibilisés au fait que leurs activités sur le Web peuvent participer au réchauffement climatique. L’e-mail y participe grandement ! Pensez qu’un e-mail seul, non accompagné de pièce jointe, génère environ 10 grammes de CO2 émis dans l’atmosphère, soit la même quantité de carbone qu’un sac plastique. Pourquoi un tel effet générateur de CO2 ? La réponse est simple : le stockage de chaque donnée sur internet est effectué dans des data centers. Ces derniers sont consommateurs de beaucoup d’énergie pour leur fonctionnement, ainsi que pour leur refroidissement. C’est ce que l’on appelle de la “pollution dormante”. Et pourtant, avec quelques pratiques simples, chacune, chacun, citoyen comme entreprise, peut réduire son empreinte carbone.

Si Internet était un pays, il arriverait en troisième position mondiale, en termes de consommation électrique, juste derrière la Chine et les États-Unis.

En 2016, la consommation mondiale d’électricité des data centers a été de 416 térawattheures. En comparaison, la consommation totale d’électricité en France a été de 473 térawattheures. “Chacun évoque le ‘Cloud’ comme une entité virtuelle et propre. Mais la réalité est tout autre, le ‘Cloud’ n’est en fait qu’un immense bâtiment ne contenant que des serveurs consommateurs de quantités d’électricité considérables. Celle-ci doit bien provenir de quelque part“, tient à préciser Gary Cook, expert du numérique chez Greenpeace.

De bonnes pratiques à mettre en oeuvre facilement

Ces pratiques de réduction de notre empreinte carbone sur internet sont pourtant simples.

Tout d’abord, effectuez régulièrement la suppression vos anciens messages et le vidage de votre corbeille. Lorsque vous envoyez un e-mail, veillez également à limiter le nombre de destinataires et évitez les pièces jointes trop lourdes. Enfin, pensez à installer un filtre anti-spam.

Sachez que toute activité sur Internet a un impact écologique. La conservation de ces millions d’e-mails que vous stockez peut-être dans votre boîte mail est consommateur d’électricité. Donc si vous n’avez plus l’utilité de ces masses d’e-mails stockés, supprimez les !”, nous conseille Gary Cook.

GAFAM : certains militent pour l’utilisation d’énergies renouvelables, d’autres non

Parmi les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), certains militent pour l’utilisation d’énergies renouvelables pour l’alimentation de leur data centers, d’autres non…

D’après l’expert numérique de Greenpeace, “Apple, Google et Facebook produisent aujourd’hui des quantités importantes d’énergie renouvelable, provenant du solaire et de l’éolien. En revanche, Amazon s’étant développé bien plus rapidement que prévu enregistre un certain retard quant à leur production d’énergies renouvelables.”