webleads-tracker

 

L’ensilotage des données ? À proscrire !

L’ensilotage des données ? À proscrire !

Aujourd’hui, stocker des données pose de moins en moins de problème aux entreprises, qui sont ainsi plus enclines à s’intéresser aux nouvelles technologies telles que l’Intelligence Artificielle (IA). C’est une bonne nouvelle, car tout reste à faire dans ce domaine.

Pour de nombreuses organisations, stocker ses bases de données, ses données, était sources de contraintes et de « silotage ». Aujourd’hui, le mode de stockage joue un rôle essentiel lorsqu’il devient source de partage des bases de données, et créateur de valeur pour l’entreprise.

IDC évalue le montant des budgets dédiés aux systèmes d’Intelligence Artificielle, grands consommateurs de données, à près de 20 milliards de dollars cette année et 52,2 milliards en 2021. Ces budgets sont alloués à des projets aussi divers que l’automatisation du service à la clientèle, des propositions d’achat et de produits, ou la détection automatisée des cyber-menaces, etc.

La donnée est de plus en plus créatrice de valeur pour l’entreprise.

Selon une étude réalisée par le MIT Technology Review, une grosse majorité des décideurs d’entreprise déclarent qu’elles influent directement la nature de leurs décisions commerciales, et près de 9 d’entre eux sur 10 affirment que leur prise en compte est incontournable pour une satisfaction client optimale.

Les entreprises doivent absolument proscrire de leur fonctionnement leurs architectures d’antan, de fait incompatibles entre elles et ne permettant pas le partage et l’exploitation optimale des bases de données, et opter pour une architecture de nouvelle génération, synonyme de fourniture de données à tout moment et en tout lieu.

Cette nouvelle solution de convergence fonctionne comme un data hub moderne, intégrant les quatre caractéristiques fondamentales suivantes : du haut débit pour stocker fichiers et objets ; une élasticité native ; un fonctionnement  multidimensionnel performant, en capacité de réponse à n’importe quel type de données, avec n’importe quel type d’accès ; et une capacité massivement parallèle.

Ces éléments sont strictement nécessaires à l’unification des bases de données.

Dans un univers où les données jouent un rôle de plus en plus stratégique, il est contre-productif que trop de données demeurent encore bloquées dans la complexité des silos, dont les cloisonnements.

Les entrepôts de données ou les lacs de données ne sont pas remplacés pas un data hub. Au contraire, ce dernier permet l’unification et le partage des bases de données entre les collaborateurs de plusieurs services  et les applications, tout en bénéficiant des principaux avantages de chaque silo, qui, ainsi intégrés, constituent une plateforme unifiée et unique pour les entreprises.