webleads-tracker

Le commerce de détail comprend tout tout l’intérêt de l’IA

Le commerce de détail comprend tout tout l’intérêt de l’IA

Octopeek, cabinet d’études spécialisé dans le Big Data, vient de publier un rapport : « Impact de l’intelligence artificielle dans le Retail ». Celui-ci confirme que les professionnels de la vente au détail ont pour l’immense majorité d’entre eux intégré l’intelligence artificielle dans leurs process de fonctionnement. En plus de son apport essentiel en matière d’optimisation de la pertinence des analyses prédictives, le déploiement d’un dispositif d’IA apparait comme un avantage concurrentiel.

Réalisée grâce au concours d’une centaine d’acteurs du retail, ce rapport constate le réel intérêt des commerçants au détail pour l’Intelligence artificielle. Environ 2/3 des professionnels interrogés déclarent en effet travailler sur le déploiement de l’IA dans leurs solutions e-commerce.

Un peu plus d’1/3 l’utilisent déjà. Ils seront même 81 % d’ici à 2022.

100% des professionnels questionnés déclarent que l’Intelligence Artificielle doit être utilisée au sein de leurs plateformes e-commerce et les 2/3 considèrent comme indispensable son déploiement pour le traitement du Big Data, nécessaire à l’amélioration des recommandations et du retargeting (81 %), à la personnalisation des campagnes d’e-mailing et marketing (78 % contre 19 % aujourd’hui) et à la généralisation des analyses de données en temps réel, pour une mise à jour de leurs catalogues sur tous les canaux (79 % contre 22 % aujourd’hui).

La modélisation des comportements clients, au même niveau d’intérêt que la gestion des bases de données clients (46 %).

Les trois principales raisons citées pour intégrer l’IA dans les plateformes d’e-commerce sont :

Le développement du prédictif (61 %) pour améliorer les prévisions de ventes et la gestion des stocks ;

La segmentation pour un affinage de la personnalisation des offres (50 %). « Proposer le bon produit, au bon moment et à la bonne personne » sont plus que jamais les maîtres mots des retailers ;

La modélisation des comportements clients, au même niveau d’intérêt que la gestion des bases de données clients (46 %).

Mais afin de faire bénéficier d’une expérience client plus satisfaisante que celles proposées par leurs concurrents, les retailers souhaitent également que l’Intelligence Artificielle les soulage des taches récurrentes, comme par exemple les process de réponses aux demandes des clients qui sont chronophages.

Les e-commerçants notamment reçoivent quotidiennement des centaines, voire des milliers, d’e-mails et de questions. L’automatisation de la fourniture des réponses permettrait leur fiabilisation, de les rendre plus rapides et donc d’améliorer le service clients, mais aussi la suppression des tâches à faible valeur ajoutée pour les collaborateurs.

À cet effet, 11 % des retailers utilisent déjà les chatbots et 54 % affirment qu’ils l’adapteront d’ici à 2022. Ce qui signifie que le taux d’adoption de l’assistant vocal devrait grimper à 62 %, une des plus fortes augmentations avec les outils d’Intelligence Artificielle dédiés à la personnalisation des campagnes marketing et e-mailing.

Ils sont notamment convaincus (92%) que l’Intelligence Artificielle leur fera bénéficier d’analyses prédictives à forte valeur ajoutée.

Livrer de manière satisfaisante est nécessaire à l’offre d’une expérience client positive: Les clients souhaitent en effet que leurs achats soient conformes à leurs commandes mais aussi que leur livraison soit rapide. C’est ce que peut garantir l’automatisation de cette dernière.

Sur ce point précis d’automatisation, l’étude révèle qu’aujourd’hui, les e-commerçants ne sont que 7 % à l’avoir mise en œuvre et 35 % à projeter de le faire d’ici à 2022.

Malgré tout l’intérêt qu’elle suscite, dans les faits, les retailers rencontrent encore un certain nombre de difficultés pour implémenter l’Intelligence Artificielle dans leurs process. Celles-ci sont essentiellement dues au manque de formation des professionnels du secteur et au manque de compétences techniques pour choisir l’outil d’IA ad hoc.

Malgré ces difficultés, l’Intelligence Artificielle est perçue positivement par les professionnels du commerce au détail. Ils sont notamment convaincus (92%) que l’Intelligence Artificielle leur fera bénéficier d’analyses prédictives à forte valeur ajoutée.