webleads-tracker

 

L’adoption du Cloud, oui mais …

L’adoption du Cloud, oui mais …

Denodo, spécialiste de la virtualisation des données, publie son deuxième rapport annuel sur l’utilisation du Cloud. Celui-ci confirme le développement continuel de l’utilisation du Cloud : 35 % des organisations ont en effet initié leur migration Cloud, 20 % se déclarant être en phase d’achèvement de leur implémentation.

Devant composer avec de nombreuses options de stockage des bases de données et au temps nécessaire à la migration de ces sources de données vers le Cloud, les solutions Cloud hybrides sont plébiscitées par 46% des entreprises, devançant celles du Cloud privé, les architectures multi-Cloud et le Cloud public. L’étude réalisée auprès de 201 chefs d’entreprise et professionnels IT nous enseigne que les entreprises adoptent de plus en plus le Cloud pour améliorer leur agilité, réduire leurs coûts IT et assurer leur évolutivité.

La hiérarchie 2018 des principaux fournisseurs Cloud reste la même qu’en 2017, avec AWS en tête de peloton (67 %), suivi de près par Microsoft Azure (60 %) et Google cloud (26 %).

De nombreuses entreprises adoptent des solutions de virtualisation des bases de données

Si l’utilisation du Cloud se développe  aujourd’hui fortement, elle demeure soumise à un certain nombre de défis comme la sécurité (52 %), la gestion et le suivi des dépenses Cloud (44 %) et le manque de compétences Cloud (32 %). Malgré leurs questionnements, 40% des entreprises se déclarent être prêtes à travailler le code ou l’architecture de leurs applications pour pouvoir tirer parti du Cloud computing. Les conteneurs sont de plus en plus prisés, avec Docker en leader (31 %) suivi par Kubernetes (21 %). Enfin, les market place Cloud continuent d’intéresser les entreprises : en effet, près des 2/3 par leurs modèles de tarification à l’usage, par leurs fonctions en libre-service (48 %) et par leurs coûts initiaux abordables (40 %).

Des possibilités d’exploitation des bases de données issues de ces environnements hybrides

Compte tenu des différentes typologies et sources de données Cloud utilisées, de nombreuses entreprises adoptent des solutions de virtualisation des données pour bénéficier de l’agilité et de la flexibilité caractéristiques du Cloud, tout en fournissant à leurs équipes des possibilités d’exploitation des données issues de ces environnements hybrides. La virtualisation des données est un modèle agile d’intégration de données en temps réel qui procure une vue d’ensemble logique sur toutes les données d’entreprise. Elle permet ainsi aux entreprises des gains du temps, des économies et une moindre sollicitation de leurs ressources.

La virtualisation des bases de données est assurément la solution qui permet, en développant une architecture de services de données, d’aider à extraire le maximum de valeur des données et à tirer pleinement parti de la modernisation du Cloud, de l’analytique et des configurations hybrides.