webleads-tracker

 

Mise en conformité RGPD : un emploi à plein temps dédié au seul traitement de ses nouvelles demandes ?

Mise en conformité RGPD : un emploi à plein temps dédié au seul traitement de ses nouvelles demandes ?

Mise en conformité RGPD : Senzing, expert en matière de solutions logiciels plug and play pour la fraude, la menace interne, le marketing et le GDPR, a réalisé une étude auprès de mille dirigeants de sociétés en France, au Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Italie.

Selon cette étude, chaque entreprise devrait recevoir en moyenne 89 requêtes mensuelles consécutives à l’entrée en vigueur du RGPD (droit à l’oubli, demande de modification, accès aux données personnelles, etc.), ces requêtes nécessitant des recherches dans vingt trois bases de données.

Chaque recherche prenant en moyenne 5 minutes, le temps cumulé mensuel consacré à cette tâche est de 10 300 minutes, soit 172 heures. L’étude conclut que cela équivaut à un peu plus du temps de travail d’un salarié à temps plein, dédié uniquement à cette tâche.

L’évaluation donnée par le rapport est une moyenne qui cache des différences importantes selon la tailles des entreprises. Pour les entreprises à tailles intermédiaires et les grandes entreprises, on est au delà de 240 requêtes mensuelles liées au RGPD, et des recherches devant s’effectuer dans plus de 40 bases de données différentes, chaque requête prenant environ 7 minutes. Au bout du compte, ces entreprises devraient procéder au recrutement d’au moins 7 salariés à plein temps.

Mise en conformité RGPD

Si 60% des entreprises européennes se déclarent non encore en conformité avec le RGPD, ce qu’elles en pensent relève de l’irréel. Ainsi, les entreprises questionnées sont 38% à espérer (prier ?) que leur système de collecte et traitement de leurs bases de données actuel soit déjà en conformité. Une espérance quasi béate que l’on retrouve surtout chez les TPE (50%). Près de 40% des sondés optent pour la solution de réviser leurs systèmes IT pour simplifier la collecte de données. Les grandes organisations ont adopté cette méthode à 64%.

Enfin, la morale du rapport est qu’en retardant la mise en conformité de leurs systèmes de collecte, et traitement des données avec le RGPD, les entreprises verront leur facture fortement majorée pas uniquement en termes de coûts, mais aussi en temps et en personnels mobilisés.