webleads-tracker

 

L’ICANN craint le RGPD

L’ICANN craint le RGPD

L’ICANN, le fournisseur de noms de domaines, à l’approche de la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données est à la recherche d’une solution pour éviter l’illégalité de sa base « Whois »…

 “Whois” est une base de données qui permet de connaître l’identité de qui se cache derrière un site web (propriétaire du nom de domaine, responsables technique et administratif, hébergeur, etc).

La mise en vigueur du RGPD, le 25 mai prochain, pourrait en effet bien être fatale à l’ICANN…
La base de données « Whois » est composée de toutes les données afférentes aux propriétaires de noms de domaine, y compris celles à caractère personnel, comme les coordonnées postales, les adresses mails et les coordonnées téléphoniques.
En toute transparence, n’importe quel internaute à accès à l’identité de qui se cache derrière chaque site web, avec ses données personnelles associées.

« Whois » bientôt à l’amende ?

Avec comme objectif d‘imaginer une solution à ce problème et ainsi d’éviter de se retrouver dans l’illégalité, plusieurs meetings ont déjà été organisés.
Les propriétaires craignant en effet la diffusion libre de leurs données personnelles et donc de possibles représailles physiques, une solution est donc absolument nécessaire….

Mais dans le même temps, si « Whois » était une base de données interdite en Europe, comme non conforme avec le RGPD, cela générerait une zone de non-droit où les propriétaires  de noms de domaines deviendraient intouchables, injoignables, bien cachés derrière leurs sites.

À l’issue des réunions qui se sont tenues, s’est dégagée une solution qui semble satisfaire tout le monde ; la constitution d’une base de données à deux niveaux :
• l’un qui serait accessible au grand public,
• un second niveau qui serait ouvert exclusivement aux forces de l’ordre, aux chercheurs et aux organisations pouvant présenter une demande légitime.

Question : la presse pourra-t-elle accéder à ce second niveau ?