webleads-tracker

 

Un fichier de prospection devient d’autant plus qualitatif qu’on en connait la source des données !

Un fichier de prospection devient d’autant plus qualitatif qu’on en connait la source des données !

Fichier de prospection : collecter les données de façon rigoureuse n’est pas optionnel, c’est une nécessité !

De nombreuses règles à respecter et exigences émanent de ce périmètre. En effet, savoir qualifier et enrichir un fichier de prospection facilite les opérations marketing et l’exploitation commerciale de votre base de données.
Être en capacité d’identifier ses données est primordial pour une opération marketing.
La collecte des données de votre cible (type d’entreprise, CA, nom et prénom de vos contacts, téléphones, e-mails, adresses postales, etc.) permet de vous adresser à certains segments de contacts de votre base de données (exemple : entreprises de plus de 250 salariés), par le bon canal (e-mail, téléphone, etc.), avec une prise de parole personnalisée (exemple : Chère Monsieur Dupont). Mais ces données ne sont pas suffisantes à elles seules!
Un fichier de prospection devient d’autant plus qualitatif qu’on en connait la source des données ! Il est ainsi recommandé d’enrichir la base d’informations précises sur l’origine de la donnée elle-même (ex : salon professionnel), quand l’ai-je intégrée dans ma base ?
Répertorier ces informations donne la possibilité de hiérarchisation des données : données chaudes (exemple : canal téléphonique souvent utilisé), tièdes (accès modérés) ou froides (exemple : e-mail rarement consulté par son possesseur).
Ce travail de qualification des sources est également nécessaire dans une stratégie d’exploitation de la base. Stocker, louer, échanger, en interne ou en externe, l’exploitation de vos données nécessite une traçabilité des plus précises.
Que ce soit pour respecter un cadre légal ou appliquer une stratégie marketing, les entreprises doivent donc mettre en place des process pour enrichir leurs fichiers de prospection sur la manière de collecter !