webleads-tracker

 

E-mailing BtoB : les données clés dont il faut tenir compte pour la création d’un e-mailing performant

E-mailing BtoB : les données clés dont il faut tenir compte pour la création d’un e-mailing performant

Quand les e-mailings doivent-ils expédiés en BtoB ? Comment les destinataires BtoB consultent-ils leurs e-mails ? Quelles sont leurs attentes ?

Pour que votre e-mailing soit efficace, il est essentiel de savoir tenir compte des attentes et comportements de votre cible. Voici les données clés à avoir en tête pour la création d’un e-mailing efficace en BtoB.

34% des destinataires BtoB utilisent un appareil mobile pour lire leurs e-mails.
Ce taux est variable selon les types d’organisations, de 27% dans l’administration publique à 41% dans le BTP.
Si votre entreprise est actrice des secteurs innovants et technologiques, entre 30 et 40% de vos contacts prospects/clients consultent leurs e-mails depuis un appareil mobile.

Pour que la création d’une campagne e-mailing BtoB soit efficace, il est donc important que vos e-mails soient intégralement lisibles sur mobile.

Si votre e-mailing BtoB n’est pas parfaitement adapté à la lecture sur mobile, vous devez savoir que 30 à 40% des contacts qui l’ouvriront depuis un appareil mobile le mettront directement à la corbeille.

Plus de 50% des e-mailings BtoB sont expédiés le mardi ou le jeudi. Pourquoi ?

Le lundi, c’est le début de la semaine, il y a trop de travail sur la planche. Le vendredi, c’est le week-end qui s’annonce et les esprits sont déjà ailleurs. Le mercredi, c’est le jour pouvant être consacré aux enfants.
Ceci dit, si la concurrence expédie ses e-mailings les mardis et les jeudis, vous pourriez peut-être vous différencier en choisissant un jour différent, pour retenir plus facilement l’attention de votre cible non ?
Dans tous les cas, 76% des e-mailings en BtoB sont expédiés avant midi.

L’objet d’un e-mailing BtoB est composé en moyenne de 63 caractères.

L’objet est un champ stratégique impactant directement le taux d’ouverture de votre e-mailing et donc l’efficacité de votre campagne.
Recommandé donc fortement, la rédaction de l’objet de votre e-mailing doit être lisible dans son intégralité. Pour cela, une soixantaine de caractères est effectivement un bon format….