webleads-tracker

 

Les grandes entreprises européennes tardent à adopter le Cloud hybride

Les grandes entreprises européennes tardent à adopter le Cloud hybride

D’après une enquête réalisée par 451 Research, près de 40% des grands groupes européens ont adopté une stratégie Cloud hybride.

Selon cette étude, la gestion de la sécurité des bases de données en particulier et la complexité d’utilisation des plateformes Cloud sont parmi les principales difficultés rencontrées.

Après mûres réflexions, les entreprises commencent à envisager l’adoption d’un projet Cloud hybride. Pour autant, nombreuses sont celles qui hésitent à franchir le cap des déploiements à l’échelle. L’étude du cabinet de recherche et Conseil en technologie digitale 451 Research a été réalisée sur un panel de 1530 grandes entreprises de 14 pays européens. 38% d’entre elles déclarent avoir adopté une stratégie de Cloud hybride, 26% avoir initier des pilotes sans avoir de véritable stratégie (26%), et puis 37% sont toujours en phase d’étude.
En outre des difficultés de gestion de la sécurité des bases de données et de l’hétérogénéité des fonctionnements des multiples plateformes Cloud, la pénurie des employés qualifiés dans le domaine du Cloud hybride est réelle.

Parmi les atouts convaincants pour adopter une stratégie globale de Cloud hybride, le premier d’entre eux est l’augmentation de la vitesse de déploiement des applications et des services (52%), puis vient la baisse des coûts (37%) et l’optimisation globale de l’agilité business (35%).

Le Cloud privé est le choix à privilégier pour les tâches faisant appel à l’analytique et la Business Intelligence, la sécurité, la gestion des systèmes, la mise en réseau, le stockage de fichiers, contenus et plusieurs autres fonctions. Mais le choix du Cloud privé est beaucoup moins approprié pour les messageries électroniques, le CRM, ventes et marketing, réseaux sociaux, diffusion multimédia et publication numérique.