webleads-tracker

 

Le Chief Data Officer, stratège des datas

Le Chief Data Officer, stratège des datas

Jusqu’à aujourd’hui, c’est le Directeur des systèmes d’information, le DSI qui est en charge de la gestion et la sécurisation des données.

Les bases de données marketing et les statistiques ayant pris une dimension stratégique centrale, une problématique s’est peu à peu installée entre la nécessité de sécurité et celle de l’exploitation optimale des bases de données marketing. Afin de générer de la valeur ajoutée, une fonction émerge de plus en plus au sein des équipes dirigeantes, celle du Chief Data Officer, créateur et gestionnaire des process d’analyse des données collectées, à fin d’enrichissement des bases de données marketing existantes.

Selon une étude récente de Gartner, 80 % des grandes organisations disposeront d’un CDO à l’horizon 2020.

Exploitant la dimension stratégique des données, le Chief Data Officer n’a qu’un objectif : obtenir les meilleurs résultats possibles. Toujours selon Gartner, les 3 principaux objectifs d’un bon Chief Data Officer sont acquérir une plus grande connaissance du client ; gagner en compétitivité ; améliorer l’efficacité. Les CDO consacreraient environ 45 % de leur temps à la génération de valeur, contre 27 % à la gestion des risques. Ce positionnement business a pour conséquence de faire évoluer le rôle du DSI vers une posture plus défensive, plus orientée sécurité des données. Cette collaboration étroite entre le garant de la sécurité et le créateur de valeur ajoutée est d’ailleurs primordiale, car elle garantit que la valorisation des données ne se fera pas au détriment de leur sécurité. En 2018, le CDO est donc en train de devenir l’acteur essentiel à une bonne stratégie de données, mais dans le même temps, le DSI est toujours un acteur central de la transformation numérique des entreprises.