webleads-tracker

 

GDPR: le refus du suivi publicitaire pourrait être très majoritairement adopté

GDPR: le refus du suivi publicitaire pourrait être très majoritairement adopté

Pour PageFair, spécialiste de la lutte contre le développement des adblockers, le combat des annonceurs et des éditeurs utilisateurs du display ciblé et personnalisé est rendu pour le moins très difficile, face aux nouveaux dispositifs législatifs qui favorisent le refus du suivi publicitaire, tels que le RGPD et l’ePrivacy.

PageFait tire ses conclusions d’une étude réalisée auprès d’un panel de 305 individus. On leur a posé comme question, entre autres, s’ils accepteraient qu’un éditeur connu enrichisse ses bases de données en traçant leur parcours à l’intérieur de son site web, pour le compte d’une seule marque connue. Il leur était donc soumis l’hypothèse d’une autorisation limitée au seul site web visité, pour le bénéfice d’une seule marque, et que ces données seraient effacées de ses bases de données après six mois. Près de 80% des individus interrogés ont répondu négativement à cette demande de suivi, pourtant très limité.

D’après l’enquête, 67% des individus interrogés se disent très préoccupés face au fait que leur comportement en ligne soit tracé. Seulement 20% auraient coché l’option « accepter seulement le tracking 1st party » dans les préférences des devices mobiles. Cette option devrait être cochée par défaut si l’on en croit le projet de loi européenne ePrivacy. Ils sont également 56% à affirmer qu’ils rejetteraient tout tracking, sauf s’il devait être absolument nécessaire à l’exécution des services demandés.

Les annonceurs, les éditeurs, doivent, quelques soient leurs solutions envisagées, tenir compte que certaines données dont on peut croire qu’elles ne peuvent être considérées comme personnelles, en réalité le sont. La donnée peut être considérée à caractère personnel si elle permet l’identification indirecte ou par recoupement d’informations, d’un individu précis. Ces données informatives peuvent ne pas être associées au nom d’un individu mais permettre facilement son identification, la connaissance de ses habitudes ou ses goûts.