webleads-tracker

 

Forrester prévoit que 2018 sera l’année de l’Intelligence Artificielle

Forrester prévoit que 2018 sera l’année de l’Intelligence Artificielle

Selon Forrester, le cabinet d’études de marché, l’année 2018 sera celle de l’intelligence artificielle, du bouleversement de l’expérience client, de la transition numérique des organisations.

Forrester vient de publier ses prévisions 2018. Elles concernent essentiellement l’expérience client et la transformation digitale des entreprises à l’heure de la mise en application du Règlement général sur la protection des données personnelles présentes dans les bases de données (RGPD).

Au coeur de ces prévisions : l’intelligence artificielle (IA) et ses dispositifs algorithmiques. En 2018, 10% des actes d’achat seront la conséquence directe d’agents intelligents qu’utilisent des méga-plateformes à dimension mondiale comme Amazon, Google, Facebook, etc.

Les algorithmes constituent une composante technique essentielle de ces plateformes. Mais certaines organisations n’ont pas encore acquise l’expertise nécessaire pour une appréhension pertinente de ces algorithmes et en tirer profit.

Toujours selon Forrester, 25% des marques manqueraient encore des compétences ad hoc, 66% des distributeurs ne seraient pas encore parfaitement prêt à la « rupture » , provoquée par les agents intelligents.

Les clients quant à eux, ne manqueront pas d’utiliser des applications d’IA pour bloquer des publicités et campagnes marketing jugées trop intrusives.

C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles le marché de la publicité digitale devrait entrer en stagnation en 2018.

La mise en application, le 25 mai prochain, du Règlement général sur la protection des données personnelles au sein des bases de données clients/prospects, st un autre challenge à relever pour les entreprises. Toute organisation qui traite des données à caractère personnel de citoyens européens devra être en conformité avec le nouveau règlement ou risquer une amende pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% de son CA.

Or, selon l’étude, 80% des entreprises ne seront pas totalement prêtes en mai 2018. Parmi ces entreprises, la moitié prendrait le risque d’une conformité partielle de leurs bases de données clients/prospects, l’autre moitié souhaiterait arriver à être en conformité totale.

Le cabinet américain clôt ses prévisions sur la très nette augmentation des budgets alloués à la cybersécurité et au développement de solutions logicielles autour de la blockchain, dont l’impact opérationnel devrait générer de nouvelles opportunités commerciales.