webleads-tracker

 

Les entreprises françaises tardent à adopter le marketing prédictif

Les entreprises françaises tardent à adopter le marketing prédictif

Si 9 organisations sur 10 sont convaincues du rôle stratégique de l’exploitation de la donnée, seule un peu moins de la moitié d’entre elles ont recours au big data et 9% aux outils prédictifs basés sur l’IA.
Une relative faible proportion qui s’explique par un déficit de clarté dans la stratégie de la donnée et des freins d’ordre organisationnels, techniques et humains.

Si les organisations sont persuadées que le Big Data et les solutions prédictives sont essentiels à leur croissance et leur compétitivité, la grosse majorité d’entre elles déclarent un déploiement encore non abouti de ces dispositifs technologiques. Selon un rapport du cabinet d’analyses IDC France, les organisations sondées mettent en lumière des freins organisationnels, techniques et humains. Réalisé grâce à la participation de 150 directions métiers d’entreprises françaises du secteur privé, ce rapport révèle ainsi que si 9 des directions métiers sur 10 sont convaincues de l’importance de la donnée, 4 constatent un déficit de stratégie claire de leurs entreprises en matière d’analyses des données.

Parmi les cinq principales priorités citées : 62% des directions métiers souhaiteraient une meilleure qualité de la donnée et 47% une capacité d’analyses des données en temps réel. Egalement, 35% d’entre elles regrettent le peu de réactivité de leur service IT quant à leurs projets data, 34% souhaiteraient de plus grandes marges de manœuvre autonomes de leurs équipes en matière de traitement de la donnée, et la même proportion une capacité d’analyse de plus gros volumes de données. Force est de constater que les directions métiers sont donc bien conscientes de l’enjeu du big data, et qu’elles sont prêtes à oeuvrer  à une véritable transformation organisationnelle autour de la data.

Le prédictif par l’Intelligence Artificielle : un horizon d’applications à défricher
Si les solutions technologiques prédictives à base l’IA sont une priorité pour 26% des directions métiers, 15% des organisations de 1000 salariés et plus ont déjà intégré cette technologie contre 4% des entreprises de 500 à 999. En tête des directions métiers ayant déjà opté pour des solutions technologiques prédictives : les directions commerciales. Pour 35% d’entre elles, le déploiement de ce type de solution est effectif dans le cadre d’applications relatives à l’identification de leads ou de concrétisation d’une vente. Viennent ensuite les directions de la production (24%) pour la maintenance prédictive et l’optimisation de la productivité, et les directions marketing (23%) pour l’identification des besoins à venir de leurs clients, et l’optimisation des performances de leurs opérations marketing.

Bien que les solutions technologiques prédictives basées sur l’Intelligence Artificielle soient pléthores, 63% des entreprises questionnées déclarent ne pas avoir encore de projets de ce type à l’étude.