webleads-tracker

 

E-mailing et RGPD ?

E-mailing et RGPD ?

Comment rendre vos campagnes d’e-mailing conformes avec le RGPD ? Voici une sélection de bonnes pratiques.

1- Privilégier plus que jamais la transparence 

Le premier objectif du RGPD est de protéger les informations personnelles présentes dans une base de données, c’est-à-dire toutes les données informatives liées à une personne physique identifiée (directement) ou identifiable (indirectement), que ce soit son nom, son prénom, son e-mail ou même ses coordonnées téléphoniques, sans distinction de la provenance du contact.

Le RGPD impose aujourd’hui aux organisations de pouvoir fournir la provenance des données personnelles qu’elles exploitent, une révolution au vu des pratiques d’antan de nombreux sites internet.

2- Les professionnels évoluant dans un contexte BtoB sont aussi concernés, au même titre que les particuliers

Ainsi, si les données acquises dans un contexte BtoB concernent une personne physique (salarié par exemple ou artisan, professions libérales), elles sont concernées par le nouveau règlement européen.
En effet, uniquement les données relatives aux entreprises en tant que personnes morales – coordonnées ou e-mails génériques – ne sont pas concernées par le RGPD.

3- Louer une bases de données est aujourd’hui mieux encadré

En ce qui concerne le Third-Party data, le règlement européen prend en compte deux responsables de leur traitement : le fournisseur de la base de données et l’entreprise cliente qui l’utilise. Le premier doit avoir informé des buts de la collecte et de la « location » aux entreprises clientes et doit offrir la possibilité à la personne concernée de faire opposition à l’utilisation de ses données.

Les sous-traitants en matière de marchandisation des données ont l’obligation de formaliser contractuellement certaines obligations. Si le sous-traitant ne respecte pas cette obligation, alors sa responsabilité pourra être engagée au regard de la réglementation sur la protection des données.
4- Le RGPD entend favoriser la transparence et la confiance

La transparence et la confiance sont les ingrédients nécessaires à l’établissement d’une relation client de qualité. Les entreprises sont aujourd’hui dans l’obligation de mettre en conformité  leurs actions marketing, et notamment d’e-mailing avec la réglementation.

Afin d’atteindre le plus rapidement possible ses objectifs, le Parlement Européen a prévu des amendes pouvant aller jusqu’à 20 millions d’Euros ou 4% du CA (au plus élevé des deux montants) d’une organisation qui dérogerait aux exigences du RGPD…

5- Comment rendre conformes vos campagnes d’e-mailing ?

C’était déjà primordial avant l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen, mettez à jour vos bases de données ! Éliminez les adresses incorrectes !

Adopter  le double opt-in

Afin d’assurer l’obtention du consentement volontaire du destinataire de votre e-mail, le processus du double opt-in, permettant de s’assurer qu’il est réellement à l’origine de la démarche d’abonnement, est recommandé : s’il désire effectivement s’abonner à vos communications, l’internaute devra cliquer sur un lien contenu dans votre e-mail de confirmation pour que son enregistrement soit effectif.

Ce dispositif vous rendra en capacité de démontrer le consentement volontaire du destinataire : les règles du règlement européen pour la protection des données personnelles seront ainsi respectées.

Enfin, profitez de cette incitation du RGPD à la transparence pour initier une démarche globale de simplification pour vos utilisateurs : faciliter la désinscription à vos newsletters ou la possibilité de modifier ses données personnelles doivent être en effet être les plus rapides et les plus efficaces possibles (1 mois au lieu de 2 mois).