webleads-tracker

 

Le Chief Data Officer émerge au sein des entreprises

Le Chief Data Officer émerge au sein des entreprises

Une nouvelle fonction dans l’entreprise est celle Chief Data Officer ? La plateforme DataGalaxy a cherché à en déterminer ses missions.

Encore rare dans les organisations, le Chief Data Officer est méconnu. Quel a été son parcours professionnel pour le devenir ? Quel est son rôle exact ? Quel rôle l’IE joue-t-elle pour lui? 

Les formations et expériences professionnelles pour devenir Chief Data Officer sont diverses. 50% ont fait des études de commerce / marketing ou management / gestion et 31 % ont suivi un cursus d’ingénieurs (11,5 % généraliste et 19,2 % informatique). Plus de 8 CDO  sur 10 sont des Bac + 4.

En ce qui concerne les salaires, plus de 40 % des CDO touchent un salaire inférieur à 50 000 €. Les autres ont un salaire compris dans entre 50 000 et 100 000 €.

Le Chief Data Officer est une fonction totalement nouvelle. Ainsi, plus de la moitié a été nommée depuis moins d’une année et près de 30 % le sont depuis moins de 3 ans. Seulement un peu moins de 20 % sont en poste depuis au moins 5 ans. Les CDO sont principalement recrutés en interne (à 54 %), le plus souvent dans les métiers de l’informatique ou de la gestion des bases de données client.

Quelles sont ses responsabilités ?

Le CDO doit garantir la qualité et de la fiabilité des datas (81 %), est en charge de l’organisation de la stratégie de collecte des données (62 %) et de leur exploitation. 54 % des professionnels de la data interrogés cartographient les données et 58 % organisent leur accessibilité.

Les responsabilités prioritaires des CDO sont d’animer la culture data (80 %), de déployer la stratégie de gouvernance des bases de données (71 %), d’accompagner la transformation digitale de l’entreprise (70 %). Son rôle est également de détecter de nouvelles voies d’exploitation des bases de données des marques (63 %) et de convaincre les utilisateurs internes de l’entreprise des bénéfices de l’exploitation des données (59 %).

Pour plus de 80% des sondés, le CDO sera rattaché, à terme, à la direction générale et non à la Direction des Services Informatiques ou aux directions métiers.

L’intelligence artificielle facilitera leur efficacité du CDO

Pour 76 % des sondés, l’intelligence artificielle va devenir une technologie centrale pour le CDO. La majorité (54 %) déclare que l’IA facilitera leurs tâches, notamment dans la réalisation des analyses prédictives (65 %), de la personnalisation des offres et des parcours clients (46 %), de l’analyse de la qualité des données (31%).

Méthodologie :

L’enquête a été réalisée en avril 2018 auprès d’un panel de 26 professionnels de la data, dont 31 % de CDO.