webleads-tracker

 

Les bases de données, sources de difficultés pour réussir sa transition numérique

Les bases de données, sources de difficultés pour réussir sa transition numérique

Un nouveau rapport de Couchbase nous enseigne que 80 % des entreprises risquent de manquer rapidement de compétitivité, car nombre de leurs projets d’innovation numérique ne répondent pas in fine aux attentes. La cause principale de ces échecs ? Les bases de données…

Dans cette étude réalisée auprès de quatre cent cinquante responsables de la transformation numérique d’entreprises aux USA, en Grande Bretagne, en France et en Allemagne, 80 % déclarent être en position d’être dépassés par la transformation numérique, alors que dans le même temps, 55 % affirment que les entreprises qui n’opèrent pas leurs transformations numériques n’existeront plus ou seront rachetées par un concurrent dans les quatre années à venir.

Les professionnels en charge des systèmes d’information et de l’administration de leurs bases de données, vivent cette période de transformation numérique comme risquée, ils sont plus de 70 % à envisager qu’ils pourraient être licenciés à la suite d’un projet digital mal implémenté ou défaillant.

Près de 90 % des organisations affirment que leur industrie est soit transformée par la technologie numérique, soit qu’une telle transformation n’est qu’une question de temps…

Les professionnels sondés sont tous d’accord pour déclarer que l’objectif final et stratégique de la transformation numérique devrait être d’offrir aux clients et aux utilisateurs finaux une expérience unique et optimale.

Alors que 80 % des responsables des systèmes d’information ressentent la pression pour permette l’amélioration constante de l’expérience client et du fonctionnement de leur entreprise, grâce à la numérisation de leurs process, 90 % des projets de transition digitale n’atteignent pas le niveau de performance attendu

Les bases de données sont le plus souvent incriminées comme responsables du manque de performance des projets de transition numérique. – 84 % des professionnels sondés déclarent en effet avoir eu des projets digitaux annulés, retardés ou réduits, pour cause d’une qualité moindre de leur base de données existante.

15% des responsables informatiques affirment que leur stratégie d’utilisation des données, pour la création de services digitaux novateurs, était bridée par la complexité d’utilisation des plateformes de collecte et traitement, de plus en plus sophistiquées, ou par le manque de ressources internes.