webleads-tracker

 

La naissance du « citizen data scientist »

La naissance du « citizen data scientist »

Aujourd’hui, la transformation digitale des entreprises en marche, les données sont devenues  partie intégrante de l’actif des entreprises. Quels que soient leur taille et le secteur d’activité dans lesquels elles opèrent, elles s’équipent en dispositifs technologiques qui, à partir de leurs bases de données, créent des avantages compétitifs.

Afin de mieux identifier quelles données traiter et exploiter, certaines entreprises ont intégré dans leurs équipes des Chief Data Officier (CDO).

Selon un rapport du cabinet d’audit PWC, le périmètre d’action du CDO s’élargit au fil des mois. Aujourd’hui, sa fonction va au delà de la valorisation des données, des bases de données constituées, elle est engagée un peu plus dans les enjeux business de l’entreprise. L’un des principaux obstacles que rencontrent actuellement les organisations est la pénurie de profils qualifiés dans la science des données pour assister les CDO.

Il s’agit d’un individu qui alliera “data science” et expertise métier

Pour y remédier, certaines entreprises choisissent l’option d’équiper leurs équipes de solutions analytiques plus simples que celles utilisées par les Data Scientists. Ainsi, au lieu de perdre du temps et de l’argent à se battre avec la concurrence afin de dénicher les rares profils compétents, elles optent pour la formation rapide de certains collaborateurs dont leurs missions évolueront grâce à des solutions d’analyse simplifiées. C’est la naissance du « citizen data scientist » !

Selon Gartner, « il s’agit d’un individu qui alliera “data science” et expertise métier, pour pouvoir extraire de la valeur des données en répondant aux besoins des métiers ». Gartner prévoit qu’en 2020, l’automatisation des tâches de data science sera effective à hauteur de 40%, un individu sans formation spécifique pourra donc, doté des outils ad hoc, faire le travail d’un data scientist.

L’apparition des « citizen data scientists » devrait permettre d’augmenter la productivité de l’ensemble de l’entreprise. Leurs compétences seront ainsi présentes dans tous les départements de l’entreprise, généralisant ainsi la culture de la data en interne.