webleads-tracker

 

L’intégration de l’Intelligence Artificielle dans les dispositifs marketing

L’intégration de l’Intelligence Artificielle dans les dispositifs marketing

Selon un rapport publié par Golem.ai, jeune pousse ayant mise au point une Intelligence Artificielle d’interprétation du langage humain, un peu plus de 70% des marketeurs  déclarent intégrer l’IA dans le cadre de leurs activités alors que seuls 14% n’en n’ont même jamais peu entendu parler.

L’étude révèle que 42% des 110 professionnels du marketing, questionnés du 1er juin au 10 septembre 2018, considèrent en avoir une connaissance très relative, 30% une bonne ou excellente connaissance et 29% faible ou très faible. Pour 53% des marketeurs ayant participé à l’étude, l’Intelligence Artificielle la plus utilisée est le Machine Learning, vient ensuite le traitement du langage automatique (41%) et le Deep Learning (39%).

En matière d’objectif, 75% des professionnels interrogés citent l’expérience client comme parmi les premiers objectifs d’utilisation de l’Intelligence Artificielle, suivie par la personnalisation/individualisation des messages pour 70% d’entre eux ou encore l’interprétation des comportements des consommateurs pour 65%. Sont ensuite cités le traitement et l’exploitation des data provenant des réseaux sociaux (61%). L’Intelligence Artificielle prédictive semble moins plébiscitée par les marketeurs, ne recueillant que 45% de votes.

Le chatbot a les faveurs des marketeurs

Enfin, concernant les outils équipés d’IA adoptés par les professionnels du marketing, le chatbot est plébiscités par 40% d’entre eux, suivi par les dispositifs de visualisation des bases de données (31%, l’analyse de texte (25%), les objets connectés (25%) et les assistants virtuels vocaux (23%). A l’horizon 2020, ils sont 74% à penser avoir intégré le chatbot, 60% l’analyse de texte, 59% la visualisation des bases de données, 54% les assistants vocaux et 52% les objets connectés.

Le RGPD : un frein au développemnt de l’IA

Par ailleurs, selon le rapport, 71% des marketeurs questionnés considèrent que grâce à ses capacités d’analyse prédictive, l’Intelligence Artificielle va permettre d’augmenter la performance et la fiabilité, et 67% d’entre eux qu’elle va permettre la création de nouveaux produits/services.

Enfin, sont considérés comme les freins au développement de l’Intelligence Artificielle : la culture d’entreprise pour près de 80% ainsi que l’importance des investissements liés à l’installation de solutions intégrant l’IA (49%), et pour 25% des marketeurs, le RGPD et autres réglementations représentent un véritable frein au développement de l’IA.